Dans la vie tout peut arriver. Il suffit d'y croire et d'agir~
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Premier jour au campus~ [PV : Olivia] [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kaito Kiriya
Chroniqueur~
Chroniqueur~
avatar

Messages : 960
Date d'inscription : 31/05/2011
Age : 21
Localisation : Derrière toi !

Feuille de personnage
Emploi: Étudiant
Situation personnelle: Célibataire
Orientation sexuelle: Hétéro~

MessageSujet: Premier jour au campus~ [PV : Olivia] [Terminé]   Mer 21 Mar - 16:14

C'était un grand jour : le premier au campus, pour Kaito. Un soleil de plomb, pas de nuages dans le ciel, et il faisait bon. Tellement bon qu'il préféra se mettre en tee-shirt pour cette journée. Il faisait au moins 22°C. Une température idéale...
Sa quatrième personnalité s'interrogea sur une question : Devrait-on vraiment être content de recommencer une nouvelle année, pleine de tortures mentales ? Rester assis sur une chaise pendant X heures, c'était inhumain... Alors qu'il y avait tellement de choses à faire, à l'extérieur ! Un sourire s’étala sur le visage du blond, qui se mit à penser que les professeurs aussi devaient souffrir...
A la porte d'entrée, beaucoup de lycéens se bousculaient. Quoi ? Ils étaient aussi pressés que ça d'être en cours ? Cette pensée suffit au blond pour avoir envie de manger. Des Oreo... Immédiatement, il sortit un paquet de son sac. La simple vue de celui-ci suffit à lui faire changer de personnalité (bah oui, il est bizarre :D)... Il porta un biscuit à sa bouche et commença à savourer. Le goût du chocolat et la douceur de la crème aromatisée à la vanille lui donna envie d'en manger un autre. Et encore un autre. C'était tellement délicieux... Même si c'était bourré de produits chimiques (et que sa deuxième personnalité ne le savait pas), la saveur dégagée par un seul Oreo était... l'apothéose.
Et il était resté planté là, devant l'entrée, pendant 10 minutes. Quand il finit le paquet (parce qu'il faut bien que ça se finisse), il se décida enfin à entrer.

*Ah oui c'est vrai, j'ai cours ! :D*

Hop, il avança son pied, parce que le premier pas est toujours un moment très émouvant. Roulement de tambours pour ce nouveau venu au campus Fukasaku... Eeeeeeet... il n'avait pas vu que l'entrée était légèrement en pente : mauvais appui, manque d'équilibre, chute ! :D
Mais ce n'était pas le seul malchanceux, car il tomba sur la fille qui se trouvait juste devant. Le temps de comprendre ce qu'il s'était passé (et ça lui avait pris un certain temps), il se releva et songea enfin à cette pauvre victime qui a à moitié amorti sa chute.

"Ah, euh, désolé, j'ai pas regardé où je mettais les pieds... Ça va ? :D"

Bon, au moins, il aurait essayé de se rattraper.

_________________
Sept roses synthétiques pour Kaito ^_^


Dernière édition par Kaito Kiriya le Mar 21 Mai - 17:28, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Premier jour au campus~ [PV : Olivia] [Terminé]   Mer 21 Mar - 17:16

J'étais arrivée la veille pour m'installer à l'internat, où, chose étrange, je n'avais pas croisé grand monde.
D'ailleurs, j'avais à peine vu mes camarades de chambre, m'étant endormir très tôt. C'était pas plus mal en fait.
La chambre, trop petite, me rendait nerveuse et j'étais à cran depuis mon emménagement ici.

Aussi, comme à mon habitude lorsque je ne suis pas bien, je m'étais levée bien avant l'aurore aujourd'hui, pour respirer un peu. Trop étouffante cette pièce avec toutes ces filles.
J'avais donc commencé, même s'il faisait encore nuit, un tour du campus. Je m'étais un peu perdue en fait ... Et forcément, à 4h du matin, c'est plus compliqué de demander son chemin aux passants, pour une raison simple : y'en a pas de passants !
J'avais tourné, viré, virevolté ... Même faillis tomber dans la piscine, dans laquelle j'étais rentrée par je ne sais quel obscur moyen.
Bref, je m'étais paumée, pas besoin de faire un dessin.

Heureusement, vers 7h30, j'avais retrouvé ma chambre (je ne sais pas non plus par quel moyen j'avais réussi ce tour de force ..) où je m'étais changée à la va vite, ayant transpiré dans ma recherche de la bonne route.
Apparemment, il allait faire chaud ... Parfait ! Au moins, la rentrée serait belle. Déjà, je sifflais à tu-tête en me changeant. Un short en jean et un t-shirt rouge, le tout avec des sandales seraient ma tenue du jour. Je pris mon sac de cours où trois feuilles déjà noircies par mes textes se battaient en duel avec un stylo bic et un fluo. Non, je n'étais pas connue pour être une élève appliquée. Et puis bon, c'était aussi la première fois que j'allais réellement à l'école. Avant, c'étaient les gars qui me faisaient la classe, ou Papa. C'était plus pratique et moins contraignant. Je vérifiais que j'avais la place d'y mettre mes sandales ( non parce que je n'allais certainement pas garder mes chaussures toute la journée quand même ! ) et sortais, sans manger, comme d'habitude.

L'avantage de se trouver à l'internat, c'était quand même d'être proche du lycée. Tout en marchant, je sifflotais, observant ma route sous un jour nouveau, à la lumière du soleil. La nuit, c'est quand même relativement différent. Je m'étais quand même cognée à deux poteaux ...
Enfin bref. La vue du paysage, même asséché, me donna une idée de chanson. Je commençais à fredonner mon petit air, réfléchissant aux paroles.
Et puis là, alors que je les avais au bout de la langue, là, juste là ! BAM, un mec me heurta, me déconcentrant instantanément.
Déjà qu'il en fallait pas beaucoup ... J'étais à présent à terre, les genoux écorchés. Les risques du short ...

"Ah, euh, désolé, j'ai pas regardé où je mettais les pieds... Ça va ? Very Happy"

Je ne l'avais même pas encore regardé. Je tourne vivement la tête vers lui, un peu en colère, parce que j'avais mal et que j'avais oublié ma chanson :

" Non non et non ! J'ai tout oublié par ta faute ! Ralalala ! T'es aveugle sérieusement. Je sais que je suis petite, mais de là à pas me voir ! Et puis même, t'as du chocolat sur le coté de la bouche et ta mèche est de travers ! En plus, je n'ai emmené qu'un stylo bic, même pas un quatre couleurs, donc je vais me tromper entre les cours et mes chansons ! D'ailleurs, il faut que je trouve un endroit pour jouer de ma guitare et un stylo rouge ! Oui parce que il me faut un stylo rouge ! En plus, tu as de l'herbe sur tes baskets, ça gâche tout, tout, tout ! Oh, je saigne .. Flûte, j'en ai plein le short et les mains ! Ralala, ça c'est aussi de ta faute ! Raaaah et en plus je bouffe mes cheveux, j'en ai partout ! Je le savais que j'aurai du les attacher, je le savais ! [.... 10 minutes plus tard ] Et sinon, moi c'est Olivia, mais on dit aussi Oli, ou Olive, c'est un fruit du sud de l'Europe, y'en a des noires ou des vertes, tu savais ? J'adore le vert ! [ ... Encore 10 minutes après ] Et sinon toi c'est comment ? Tu peux m'aider à me lever ? "

Le tout étant dit de manière extrêmement rapide et forte. Enfin surtout au début, où j'étais vraiment en colère. Mais, comment dire ... J'ai la rancune d'un agneau et la concentration d'un poisson rouge. Sans queue ni tête mes reproches ? Uh. Sans doutes. J'ai l'habitude de dire tout ce que je pense à la minute où je le pense ... Gh. Il n'avait pas intérêt à être pressé le bougre. En retard nous ? Hm, presque. Attends ... Ah si, en retard. Bof, c'était pas grave, il était blond.
Revenir en haut Aller en bas
Kaito Kiriya
Chroniqueur~
Chroniqueur~
avatar

Messages : 960
Date d'inscription : 31/05/2011
Age : 21
Localisation : Derrière toi !

Feuille de personnage
Emploi: Étudiant
Situation personnelle: Célibataire
Orientation sexuelle: Hétéro~

MessageSujet: Re: Premier jour au campus~ [PV : Olivia] [Terminé]   Mer 21 Mar - 18:20

La fille en question, encore à terre, était furieuse. Ça n'allait sûrement pas être une partie de plaisir... Pourtant, il s'était excusé... Ou peut-être qu'elle était en colère contre elle-même ?

"Non non et non ! J'ai tout oublié par ta faute ! Ralalala ! T'es aveugle sérieusement. Je sais que je suis petite, mais de là à pas me voir ! Et puis même, t'as du chocolat sur le coté de la bouche et ta mèche est de travers !"

Ah bon ? Kaito s'essuya rapidement la bouche, pendant que la fille continuait son long discours :

"En plus, je n'ai emmené qu'un stylo bic, même pas un quatre couleurs, donc je vais me tromper entre les cours et mes chansons ! D'ailleurs, il faut que je trouve un endroit pour jouer de ma guitare et un stylo rouge ! Oui parce que il me faut un stylo rouge ! En plus, tu as de l'herbe sur tes baskets, ça gâche tout, tout, tout !"

En fait, il ne comprenait rien de ce qu'elle disait. Elle était vraiment marrante, cette fille !
Et puis, pourquoi elle parlait d'un stylo quatre-couleur et d'un stylo rouge ? Elle en avait besoin pour jouer de la musique ? Le blond n'avait pas le temps de réfléchir à ça, qu'elle n'avait toujours pas fini.

"Oh, je saigne .. Flûte, j'en ai plein le short et les mains ! Ralala, ça c'est aussi de ta faute ! Raaaah et en plus je bouffe mes cheveux, j'en ai partout ! Je le savais que j'aurai du les attacher, je le savais !"

*Des cheveux, ça se mange ? Ça doit pas être très bon, en tout cas...*
Il aimerait bien s’excuser, mais voyant que cette lycéenne n'avait pas fini, il la laissa continuer.

"[...] Et sinon, moi c'est Olivia, mais on dit aussi Oli, ou Olive, c'est un fruit du sud de l'Europe, y'en a des noires ou des vertes, tu savais ? J'adore le vert !"

Ooooh, l'olive ! Il en avait déjà entendu parlé, en Europe. Il venait de se souvenir d'un nouveau fruit. Ah non, c'était un légume ? Une céréale ? Ça ressemblait à quoi déjà ? Enfin, bon, ce n'était sûrement pas très important :D
Ce qui était le plus bizarre, c'est que ses reproches ne l'étaient plus.

"[...] Et sinon toi c'est comment ? Tu peux m'aider à me lever ? "

Eh bah... Le blond la regarda en souriant, parce que on ne voyait pas des gens comme ça n'importe où. En plus, elle avait le don de parler très très vite !
Il lui tendit sa main pour l'aider, et dit joyeusement :

"Enchanté, Olivia ! Je suis Kaito :D"

L'étudiante en face de lui n'était pas très grande (pour ne pas dire petite). Ses cheveux partaient dans tous les sens... à cause de Kaito. Il se sentit quand même un peu coupable... En plus, elle saignait. Des ennemis dès le premier jour, c'était quand même peu attrayant.
*Ah mais non, elle a l'air sympa, doit ça doit aller ! :D*
Mais ce qui le marqua le plus chez elle, c'était ses yeux. Ses grands yeux noirs de jais. Ce n'était pas si désagréable à regarder ^^
Il pensait vaguement à quelque chose... Les cours peut-être ? Bah non, ça devait pas être ça... Il avait sûrement oublié quelque chose... Mais quoi ? AH OUI ! Il était en retard !
Il sortit THE super plan du lycée, parce qu'il savait que sinon, il n'allait pas s'y retrouver. Il le déplia, et... il n'y comprenait rien. C'était quoi, toutes ces formes bizarres ?
Le blondinet se tourna vers sa nouvelle connaissance et demanda :

"Tu t'y connais ici ? Parce que je suis nouveau et... Je crois que je me suis perdu ! :D"

Eh oui, il était possible de se perdre à l'entrée du campus. Mais bon, ce n'était pas grave, il avait tout son temps. Ou presque. Ou pas du tout ? Comment on fait déjà pour lire l'heure sur une montre à aiguilles ? Aaah, tout ça était tellement étrange, dans cet endroit.
Il sortit une seconde fois son paquet d'Oreo et les mangea un par un... Décidément, il ne pourrait jamais s'en passer :3

_________________
Sept roses synthétiques pour Kaito ^_^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Premier jour au campus~ [PV : Olivia] [Terminé]   Mer 21 Mar - 18:54

Bon. J'étais face à un dénommé Kaito alors ...
Tout un tas de rimes me vinrent alors en tête, que je chantonnais, comme de bien entendu, à haute voix : "Sac à dos, rouleau, caniveau, carreau, château, râteau, kendo, tableau, cerceau, préau, méli-mélo, cabot, shojo, sirop, sureau, haribo, drapeau, rigolo, cageot, nouillot, fluo ... Fluo ? Fluo ? FLUO !"
Pourquoi avais-je tilté en chantonnant "fluo" ? Fluo ... AH OUI ! Les cours. J'avais oublié ce menu détail. Je secoue la tête en soupirant. Premier jour et déjà en retard ...
C'était vraiment pas gagné. Y'avait un intérêt à ce que ça ne remonte pas aux oreilles de mon père, qui aurait alors enfin une excuse pour me retirer d'ici.
Gh. Je me pendrais plutôt que d'y retourner. D'ailleurs, quel était le meilleur moyen de ce suicider ? Enfin, le plus propre et le moins douloureux ? En plus faudrait que ça soit discret. Les médicaments non ? Ou alors sauter dans le vide ? Ou peut-être le gaz ?

Toute à mes pensées, je faisais tourner une mèche de mes cheveux autour de mon index, oubliant que j'avais les jambes et les mains couvertes de sang.
Il faudrait que je fasse une chanson sur le suicide, je n'avais pas encore abordé le thème. Enfin bon, là je n'étais pas triste, alors c'était un peu inutile.
J'ouvris la poche avant de mon sac et récupérais mon stylo pour noter quelque part mon idée. Arf, mes mains étaient trop pleines de sang, impossible d'écrire dessus. Résultat, j'écrivis en gros "SUICIDE" sur mon bras, avant de ranger mon stylo.
Le problème quand je faisais quelque chose, c'est que je ne pensais pas aux conséquences ... Que diraient les gens s'il me voyaient couverte de sang avec "suicide" en gros sur mon bras ? Mais ça, non, je ne suis pas capable d'y penser. En plus, j'avais écris en noir. Que c'était gai.
Je reportais mon attention sur ce Jaito ... Laito ? Maito ? Paito ? Euh ... AH SI ! Raito. Oui voilà, Raito, c'était ça. Fichue mémoire ! Heureusement que j'arrivais à m'y retrouver.
Tiens, le voilà qui sortait une carte. Mais qu'est-ce qu'il fichait ?

"Tu t'y connais ici ? Parce que je suis nouveau et... Je crois que je me suis perdu ! Very Happy"

Je garde les yeux fixés sur lui, comme bouche bée. J'ouvre deux ou trois la bouche, sans arriver à sortir un son. Et là, j'éclate littéralement ... De rire ! J'en ai les larmes aux yeux. Je ris comme une folle, manquant de me rouler au sol. Et je ris et je ris ! J'écrase une larme et tente de respirer avant de répondre en hoquetant :

" Non, je ne suis absooolument pas d'ici ! Je me suis tout à l'heure déjà, vers 4h du matin ... Comment veux-tu que je me retrouve de jour alors que je n'y arrive pas de nuit ? Tu dis vraiment des choses absurdes ! "


Mais oui, mais oui. IL dit des choses absurdes. Mais oui.
En attendant, je me relevais de nouveau et me penchais sur la carte : " Comment t'as eu cette carte ? C'est trop bien ! Mais euh .. Tu la tiens à l'envers. Regarde, c'est écrit dans l'autre sens ... "

Je lève les yeux au ciel. Tiens, c'est bizarre un japonais blond ... :" C'est une teinture ta tête ? C'est joli en attendant ! "

J'attends qu'il retourne la carte avant de reprendre : " Je pense qu'on est là. Ya un grand trou avec plein de chemins qui y mènent, donc ça me parait logique ... Bon ... A mon avis, l'allée la plus large, c'est une mauvaise idée : ça doit être pour les camions de livraison. Faudrait prendre le petit chemin à gauche là, qui serpente entre tous les arbres là. C'est quand même plus logique à mon avis. "

Déjà, je lui prenais le bras, mon sac dans l'autre main et commençais à suivre le chemin, le plus naturellement du monde.

" Et sinon, t'es en quelle année ? ", lui demandais-je en recommençant à siffloter.
Revenir en haut Aller en bas
Kaito Kiriya
Chroniqueur~
Chroniqueur~
avatar

Messages : 960
Date d'inscription : 31/05/2011
Age : 21
Localisation : Derrière toi !

Feuille de personnage
Emploi: Étudiant
Situation personnelle: Célibataire
Orientation sexuelle: Hétéro~

MessageSujet: Re: Premier jour au campus~ [PV : Olivia] [Terminé]   Mer 21 Mar - 20:26

[H.S.] : Je précise que Kaito est européen, c'est pour ça qu'il est blond xD S'il se serait teint les cheveux, il serait pas aussi baka xD


Sans que Kaito comprenne quelque chose, la jeune fille resta bouche bée. Quoi ? Il s'était trompé sur quelque chose ?
Puis Olivia éclata de rire, pour une raison qui lui était encore inconnue. Mais elle riait vraiment aux larmes ! Elle réussit à dire assez difficilement :

" Non, je ne suis absooolument pas d'ici ! Je me suis tout à l'heure déjà, vers 4h du matin ... Comment veux-tu que je me retrouve de jour alors que je n'y arrive pas de nuit ? Tu dis vraiment des choses absurdes ! "

... Bah quoi ? Elle était vraiment marrante cette fille, vraiment :D Mais bon, il ne comprenait pas, donc il ne répondait pas~ Et il fallait vraiment être unique pour se balader partout à 4 heures du matin et se perdre.
Puis elle se pencha sur la carte que tendait le blond :

" Comment t'as eu cette carte ? C'est trop bien ! Mais euh .. Tu la tiens à l'envers. Regarde, c'est écrit dans l'autre sens ... "


*Ah oui... Elle est trop forte, cette fille !*


" C'est une teinture ta tête ? C'est joli en attendant ! "


Hein ? Quelle teinture ? Déjà que l'étudiant avait du mal à suivre un seul sujet, si cette fille passait d'un sujet à l'autre, il allait avoir beaucoup de mal... Mais elle a dit que c'était joli, c'était gentil, ça :3
Kaito retourna la carte. Sa nouvelle connaissance poursuivit :

" Je pense qu'on est là. Y a un grand trou avec plein de chemins qui y mènent, donc ça me parait logique ... Bon ... A mon avis, l'allée la plus large, c'est une mauvaise idée : ça doit être pour les camions de livraison. Faudrait prendre le petit chemin à gauche là, qui serpente entre tous les arbres là. C'est quand même plus logique à mon avis. "


Wouaaah... D'un coup, c'est vrai que ça paraissait vraiment très logique...
*Mais comment elle a fait pour lire une carte comme ça ?!*
Olivia lui agrippa le bras et avança vers le chemin qu'elle avait désigné, telle une personne qui connaissait déjà parfaitement le campus. Il était vraiment chanceux, d'être tombé sur quelqu'un comme ça !

" Et sinon, t'es en quelle année ? "


... C'était une très bonne question, ça. Alors... En étant logique... C'est la première fois qu'il vient ici... Il a mangé deux paquets d'Oreo, il s'est écrasé par terre donc...

"En première année !" affirma-t-il d'un air euphorique.

Se faisant guider par la lycéenne qui sifflotait, Kaito put admirer l'intérieur de l'établissement : il y avait vraiment de tout, ici : une grande cour de récréation, un gymnase gigantesque, une piscine, et là-bas, sûrement des salles de laboratoire, vu l'aspect. C'était incroyable quand même, qu'un lycée ait autant de moyens.
Un peu plus tard, les deux étudiants se retrouvèrent dans une sorte de "mini-forêt". Ce chemin pour mener dans les salles de classe était quand même assez original :D

"Ah, c'est vrai ! Je t'ai pas même pas demandé tu étais en quelle année !"

Elle était peut-être plus vieille grande que lui. Ou non, elle était en première année, non ? En deuxième année ? Peut-être pas en troisième année... Si ?
C'est alors qu'il remarqua qu'Olivia avait le mot "SUICIDE", écrit en gros sur son bras. Le blond s'esclaffa, et demanda en pointant le fameux mot :

"Tu as des envies de suicide ?"

C'était une blague... non ?

_________________
Sept roses synthétiques pour Kaito ^_^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Premier jour au campus~ [PV : Olivia] [Terminé]   Jeu 22 Mar - 19:10

Spoiler:
 

Hein ? Quoi, quoi, quoi ? Des envies de suicide, moi ? Mais qu'est-ce que c'était que cette histoire ?! J'étais bien vivante et comptais le rester, nan mais oh ! Je pile devant le premier arbre venu et me retourne, à nouveau furax :

" Mais c'est quoi ce délire ? Moi, me suicider ? MOI ? Non mais tu te rends compte de ce que tu dis ? C'est n'importe quoi, mais vraiment totalement n'importe quoi ! J'ai une tête à vouloir me suicider ? Bon ok, je suis décoiffée, je sais, mais ça c'est quand tu m'es tombée dessus tout à l'heure hein, j'ai pas envie de mourir moi ! D'ailleurs, ça ressemble à quo de mourir, tu sais toi ? C'est marrant ? [...10 minutes later ] Non parce que y'a tellement de gens qui meurent en une journée que ça doit être un truc de fou !
D'ailleurs, ya combien de gens das ce campus ? Tu le sais sur ta carte ? Tiens, ta encore du chocolat là. Non de l'autre coté, vu que je suis en face de toi, droit et gauche sont inversées enfin ! Sois logique. En plus, tu nous a perdu, vu que j'ai l'impression que'il y a trop d'arbres ici ! Normalement y'a pas d'arbre dans une école si ? Oh et puis j'en sais rien, j'y suis jamais allé."


Non, je n'étais pas de mauvaise foi, c'est faux ça. Simplement, j'avais un peu zappé que c'était à mon initiative qu'on avait prit ce chemin.
Je regardais autours de moi, un peu perdue. Quoi que ... C'était pas à cet arbre-là que je m'étais cognée cette nuit ? Enfin ce matin très tôt plutôt ? Si, y'avait un buisson bizarre à coté ! Restait à me souvenir du comment j'avais retrouvé ma route. Et ça, c'était pas évident. On m'a toujours dis que je devais avoir des ancêtres poisson rouge ... C'était sans doute vrai.
D'ailleurs, il n'avait pas posé une question ? AH SI !

" Ah euh ... Sinon je suis en deuxième année moi. C'est bizarre, vu que je ne suis jamais allée à l'école mais bon. Je crois que l'option musique ne démarrait qu'à partir de ce niveau-là .. Tu fais de la musique ? "

Je le fixe de nouveau, vivement intéressée. Peut-être que j'arriverai à le former ce groupe dont je rêve ! Ici, tout me semblait possible. Enfin ... Une fois qu'on aurait trouvé la route.

Alala, mais qu'est-ce qu'il faisait chaud ! Pourtant, il n'était qu'à peine ... 9h30 ?! Les cours débutaient vers 8h non ? Oups .. On allait se faire remonter les bretelles. En attendant, je retirais mes chaussures, comme à mon habitude et les mis dans mon sac. Je détestais les chaussures. Si jamais je choppais l'inventeur de ces trucs immondes ... Il entendrait parler du pays !

En parlant de pays ... N'était-il pas européen ? Mais, d'où venait-il ? Ah, mais qu'il était intéressant ce Laito ! J'étais déjà allée quelques fois en Europe avec ma famille et j'avais aussi eu le droit à de nombreux récits passionnants de mon paternel.
Angleterre, Allemagne, Italie, France ? A mon avis, il n'était ni Espagnol, ni Portugais, étant blond.
Allemand ? C'était le plus probable. Pas mal d'industriels germains s'étaient installés au Japon ces dernières années, demandant ainsi de nombreux traducteurs nippons/allemands. Mon père avait travaillé pour certains de ces hauts PDG, donc j'y connaissais un rayon. Il portait même une cravate rouge et des mocassins à gland cirés. C'était tout simplement affreux.

Est-ce que ce Taito s'habillait comme ça aussi ? En plein centre de Berlin, y'en avait beaucoup des gens habillés dans ce style rigide ... Un rapide coup d'oeil à sa tenue me rassura. Ouf, il n'était pas un affreux PDG à l'accent guttural.
Oui, même si j'étais avec lui depuis déjà presque plus d'une heure, je le regardais comme si je le croisais pour la première fois et comme s'il m'était inconnu. C'était totalement normal.

Enfin, je disais ça mais ... Je n'en savais rien. Comme d'hab' en fait.

Je continuais donc mon examen minutieux, l'observant du coin de l'oeil tout en marchant. Et s'il était dangereux ? Je n'avais même pas envisagé cette option. Tiens d'ailleurs, il s'était encore taché avec ses gâteaux bizarres. Je soupire et pointe un doigt vers cette petite tache, demandant : " Tu es allemand non ? "

Bah quoi, je m'intéressais hein.
Revenir en haut Aller en bas
Kaito Kiriya
Chroniqueur~
Chroniqueur~
avatar

Messages : 960
Date d'inscription : 31/05/2011
Age : 21
Localisation : Derrière toi !

Feuille de personnage
Emploi: Étudiant
Situation personnelle: Célibataire
Orientation sexuelle: Hétéro~

MessageSujet: Re: Premier jour au campus~ [PV : Olivia] [Terminé]   Sam 24 Mar - 21:45

Et Olivia partit encore dans un blabla incroyable :

" Mais c'est quoi ce délire ? Moi, me suicider ? MOI ? Non mais tu te rends compte de ce que tu dis ? C'est n'importe quoi, mais vraiment totalement n'importe quoi ! J'ai une tête à vouloir me suicider ? Bon ok, je suis décoiffée, je sais, mais ça c'est quand tu m'es tombée dessus tout à l'heure hein, j'ai pas envie de mourir moi ! D'ailleurs, ça ressemble à quo de mourir, tu sais toi ? C'est marrant ? [...] Non parce que y'a tellement de gens qui meurent en une journée que ça doit être un truc de fou !
D'ailleurs, ya combien de gens das ce campus ? Tu le sais sur ta carte ? Tiens, ta encore du chocolat là. Non de l'autre coté, vu que je suis en face de toi, droit et gauche sont inversées enfin ! Sois logique. En plus, tu nous a perdu, vu que j'ai l'impression que'il y a trop d'arbres ici ! Normalement y'a pas d'arbre dans une école si ? Oh et puis j'en sais rien, j'y suis jamais allé."


La quatrième personnalité de Kaito refit surface. Il avait bien envie de lui crier un "FERME-LA, TU ME SAOULES !" mais il savait pertinemment que ce n'était pas le bon moment pour dire ça. Quoique, ils étaient tous les deux seuls dans les bois... Hinhin... En plus, cette fille avait l'air idiote et naïve à souhait. Mais mieux vaut ne pas se fier à l'apparence, comme on dit... Le blond aura tout le temps qu'il faudra pour mieux connaître son cas.

" Ah euh ... Sinon je suis en deuxième année moi. C'est bizarre, vu que je ne suis jamais allée à l'école mais bon. Je crois que l'option musique ne démarrait qu'à partir de ce niveau-là .. Tu fais de la musique ?

- ... Non, pourquoi ?" répondit-il d'un air faussement naturel.

Cette lycéenne le regardait d'un peut trop près... Non, elle le scrutait. Elle l'observait, et cette sensation était plus que désagréable. Répugnante, même. Qu'est-ce-qu'elle avait cette fille ? Mais c'est tant mieux qu'elle soit si peu discrète, on est assuré qu'elle ne connait pas l'art subtil de l'espionnage...
Maintenant, après le visage, c'était sa tenue. Quelle horreur. Cette fois, il aurait bien voulu se débarrasser d'elle une bonne fois pour toutes. Mais malheureusement, son brusque changement de personnalité (la deuxième, donc) ne le lui permit pas. Et voila qu'il retrouvait son air simplet et innocent :D
Olivia le pointa du doigt (Ou elle pointait quelque chose d'autre ? M'enfin, ça devait pas être important.) et lui demanda :

" Tu es allemand non ? "

... Quelques secondes de réflexion plus tard, il comprit enfin qu'elle lui demandait sa nationalité.

"Non, non, je viens de... euh..."

*Comment ça s'appelle déjà ? ...*


"Ah oui, Andorre ! Tu sais, le truc complètement paumé entre la France et l'Espagne ! :D"


Eh oui, les poussées d'intelligence, ça pouvait arriver à tout le monde. Comme par exemple, savoir situer un pays, ce qui était incroyable pour un blond comme lui.
La jeune fille n'arrêtait pas de poser des questions. Kaito avait l'impression de subir un contrôle, ou quelque chose comme ça, et c'était assez peu plaisant. Bon, maintenant, c'était à son tour de poser des questions ! (Il est assez enfantin, en effet). Il l'observa un moment. Alooors, elle portait un tee-shirt rouge, un short, elle avait encore du sang sur les mains... Pourquoi déjà ? Ah oui, c'était de sa faute. Il aimerait bien s'excuser une nouvelle fois... Mais il s'était déjà excusé non ? Alors ce n'était pas la peine :D
Bon, il ne trouvait pas de questions à poser~ Sa troisième personnalité prit le dessus.
Kaito regarda aux alentours, il n'y avait que des arbres. Il fallait se rendre à l'évidence : ils étaient perdus. Heureusement qu'il avait prévu de prendre la carte. Il s'essuya rapidement le coin de la bouche (Oreo *p*), prit la main de la belle inconnue et avança, et vers le bon chemin cette fois. Même dans des moments comme ça, il ne pouvait pas s'empêcher de repenser à l'accident d'avion. Et si... Et si cette fille faisait partie de la mafia ? Et si elle était venue pour le tuer ?!
Il la lâcha brusquement, et recula de quelques bon mètres. Oui... C'était peut-être une menace. Et maintenant, ils étaient complètement isolés, au beau milieu de nulle part. Tout ça, c'était la faute de sa deuxième personnalité ! Pourquoi n'avait-elle rien pu voir ? Elle était stupide ou quoi ? ... Ça devait être le cas. En tout cas, il fallait se méfier d'Olivia. Elle était suspecte...

_________________
Sept roses synthétiques pour Kaito ^_^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Premier jour au campus~ [PV : Olivia] [Terminé]   Dim 25 Mar - 1:49

    Gh.
    Raté, je n'avais pas affaire à un mélomane ... Ralala, on m'en voulait ! Jamais je ne pourrai réaliser mes rêves de musiques, de parcourir le monde comme d'aller jusqu'à l'école de ...

    Ah oui l'école.
    Heureusement que j'avais pensé à ce truc, sinon je serais à nouveau partie dans un autre de mes délires. Si je changeais très vite d'émotions ? Sans blague. C'était comme pour tut je passais du coq à l'âne, du noir au blanc. Pourquoi faire une exception pour mes sentiments ?

    Bref voilà, sa réponse m'avait subitement abattue. Même pas un petit bout d'harmonica ou de triangle, rien ! Pas le début d'une demie-partition ... Enfin bref passons. Heureusement qu'il était quand même gentil ! J'en aurai presque pleuré de cette déconvenue.
    D'ailleurs, en plus de ça, je m'étais trompé. Andorre ? Euh. Connais pas. Mais en attendant, pour l'Allemagne c'était bien loupé. Je faisais vraiment que, mais que des gaffes ! Qu'est-ce que j'étais inutile bon dieu.

    Et troisièmement (voir même quatrièmement à ce niveau-là.), je n'avais pas répondu à sa question !
    Son regard m'avait troublée au moment où j'aurai du lui répondre ... Insensiblement, il me paraissait changé. Comment l'expliquer ? Ça avait été fugace et peut-être l'avais-je imaginé, avec l'ombre des arbres et tout ...
    Mais ses yeux m'avaient vraiment parus transformés ... Plus froids, plus .. Meurtriers ? Le mot était bien trop fort ... Et pourtant. Il était effrayant comme ça, son visage de blondinet étourdi mignon se transformant en un espèce de fauve - pas moche non plus remarque - calculateur et méchant.
    Heureusement, ça changea rapidement. Sinon je crois que je n'aurai plus du tout ouvert la bouche et serais partie me réfugier dans un buisson en attendant que ça passe.

    "Eh bien je te demandais ça car j'aurai aimé créer un groupe de musique. Je joue de pas mal d'instruments et je pensais que ce serait une opportunité en venant sur ce campus de réaliser mon projet ... J'ai tenté sur toi, ma première connaissance ici mais .. Raté. C'est bien dommage ... "

    Mon visage est un peu triste tandis que je lui explique le pourquoi de ma question. J'avais parfois l'impression qu'aucun des projets que je fomentais ne pourrait arriver à terme un jour ... Enfin bon. Je réagis ensuite à sa correction :

    " Oh ... Non je vois pas, mais ça doit être pas mal, vu que la France et l'Espagne sont deux si beaux pays ! D'ailleurs je parle un peu français mais pas espagnol ... C'est quoi la langue en Pandore ? "

    Si j'écorchais tous les nouveaux noms que je rencontrais ? Oui.

    Tiens, pourquoi prenait-il ma main si soudainement ?
    Je rougis immédiatement et m'empressait de cacher mon visage sous mes longues mèches noires. Je n'avais pas l'habitude d'être touchée. Autant il m'arrivait de toucher les gens, autant il était rare que d'autres me touchent. Je n'aimais pas spécialement ça. Il était même assez rare que je provoque moi-même un contact. Je ne pouvais pas m'empêcher d'en éprouver de la gêne, pour une raison qui m'échappait.
    Gh. J'avais chaud aux joues en plus d'avoir chaud à cause de la température extérieure. J'allais finir écrevisse s'il ne me lâchait pas vite ! Car malgré ma gêne, je ne savais pas comment stopper un contact sans être violente ...
    Il faudrait me laisser ma main Paito ! S'il-te-plait ...
    Je fus distraite de mon embarras en me rendant compte qu'il nous emmenait au loin.
    On changeait de route ? Bizarre. Enfin bon, pourquoi pas, toute route était bonne à prendre au point où l'on en était. Avait-il choisi au hasard ? Peut-être. Sans doute. Enfin, on avait rien à perdre à faire ça.

    Il ne me laissait toujours pas ... J'allais lui arracher ma mimine lorsqu'avant que je ne puisse faire quoi que ce soit, il s'éloigna comme si je l'avais piqué. Ou mordu. Ou comme si j'avais tenté de le tuer.
    Un truc semblait l'inquiéter, voir-même, le paniquer. Quoi, moi ?

    " Euh .. Qu'est-ce qu'il y a ? "

    Je levais un sourcil. Pourtant je n'avais rien ou fait d'étrange ... Sisi, il existait des personnages encore plus "particuliers" que moi ...

Revenir en haut Aller en bas
Kaito Kiriya
Chroniqueur~
Chroniqueur~
avatar

Messages : 960
Date d'inscription : 31/05/2011
Age : 21
Localisation : Derrière toi !

Feuille de personnage
Emploi: Étudiant
Situation personnelle: Célibataire
Orientation sexuelle: Hétéro~

MessageSujet: Re: Premier jour au campus~ [PV : Olivia] [Terminé]   Dim 25 Mar - 9:57

[H.S.] : Tu postes à trois heures du mat', toi ? xD


Olivia lui demanda d'un air étonné :

" Euh .. Qu'est-ce qu'il y a ? "

Oui... C'était elle. ELLE. Il fallait absolument se méfier... Cette fille... Elle savait désormais trop de choses sur lui. Sa quatrième personnalité aurait bien voulu, une nouvelle fois, se débarrasser d'elle, mais la première l'en empêcha et prit le dessus. (Conflit psychologique !!)
Et plus il la regardait, plus il trouvait qu'elle était belle. Non pas que c'était sa poitrine (qui était pas mal développée, il fallait l'avouer), mais elle avait un air assez candide. C'était rare, des filles comme ça, de nos jours.
Mais il avait du mal à se faire une opinion d'elle : sa première personnalité trouvait que c'était quelqu'un qui n'était pas désagréable à mater regarder. La deuxième pensait plus à une personne super intelligente, gentille et très naturelle, mais la troisième pensait plus à... un potentiel danger, qui connaissait des informations que pourraient se retourner contre lui... La quatrième, quant à elle, trouvait qu'Olivia n'était qu'une idiote parmi tant d'autres, qui la regardait d'un peu trop près.
Trêve de réflexion inutiles, il était désormais dix heures. Plus le temps passait, et plus ils allaient se faire remonter les bretelles...

"... Désolé."


C'était vrai qu'il l'avait lâché un peu brusquement. Mais pourquoi déjà ? Il ne s'en souvenait même plus (et en vrai, la première personnalité ne l'avait jamais vécu). Il lui prit la main -doucement, cette fois- et l'emmenait vers l'endroit où il s'était dirigé tout à l'heure. Au pire, le blond n'aura qu'à dire que c'était de sa faute, comme par exemple, avouer qu'il ne savait pas lire une carte.
Cependant, l'étudiant n'était pas très habitué à tenir la main de quelqu'un - d'une fille, en plus. Il avait vécu un peu seul, ces derniers temps. La situation le fit légèrement rougir. ... ...

*Aaah, mais à quoi je pense, moi ?!*


Quelques secondes de silence passèrent, et il ne trouvait rien à lui dire. Quelque chose pour meubler une conversation pourrait peut-être l’aider à penser à autre chose. Oui, mais quoi ? Parler du temps qu'il fait ? Demander si elle a faim ? Raah, tout ça était compliqué dans sa tête !

"Euh... Ça va, tes mains ? Je peux t'accompagner à l'infirmerie, si tu veux..."

_________________
Sept roses synthétiques pour Kaito ^_^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Premier jour au campus~ [PV : Olivia] [Terminé]   Dim 25 Mar - 11:58

Spoiler:
 

    Quel changement d'attitude ! Après son regard de "tueur" voilà qu'il avait un autre regard, encore plus bizarre ... Je ne savais pas comment le qualifier ... Mais qu'est-ce qu'il regardait là ?!
    Je me retins de lui coller une baffe. Pourquoi ? Aucune idée. Peut-être parce qu'on était que tous les deux, seuls dans une forêt et qu'il faisait un tête de plus que moi ? Hmm ouais, ça devait être ça.

    Mais déjà, sans que je ne puisse réagir d'aucune façon, son regard changea de nouveau. Mais merde, je ne comprenais définitivement rien de rien ! Au moins, ça allait un peu mieux de mon coté, il avait lâché ma main. Enfin ... Je respirais un peu mieux et me décrispais. C'était toujours comme ça avec les personnes que je ne connaissait pas, je ne pouvais pas l'expliquer. Enfin, ça, je l'avais déjà dit, pas la peine d'y repenser.

    J'allais ouvrir la bouche pour que l'on arrête ce silence et qu'on s'explique que déjà, il s'excusait. Pourquoi avais-je cette impression d'avoir un temps de retard face à lui ? Comme s'il pensait plus vite que moi, comme s'il avait sa propre version de la conversation, qui pour lui avançait plus rapidement. C'était un peu frustrant.

    Mais, mais ?! Raaaah. Je venais de me rendre compte que ma phrase pouvait passer pour une invitation à reprendre ma main. Ou comme si je lui disais que je voulais qu'il la garde. Voilà que pour s'excusez il la reprenait ... Mais flûte à la fin ! Alors que mon visage venait tout juste de reprendre une teinte à peu près normale ...
    Paf, l'écrevisse était de retour.
    Heureusement, il avait été un peu plus doux cette fois. Sinon je l'aurai sans doute frappé, comme ça m'avait démangé il y a deux minutes. Je le regardais par en-dessous, pour examiner ses yeux. Voir si c'état du remord, ou son regard calculateur, ou encore autre chose ...
    Je savais que je n'avais pas tout vu. Enfin plutôt, c'était une impression diffuse que tout n'était pas dit, que tout n'était pas montré. Enfin ça, c'était surement ma paranoïa aussi. Il était différent en fait. Malgré son air ouvert eh bien .. Il n'était pas si ouvert que ça. Il y avait quelque chose d'autre au fond, quelque chose de sombre sous sa tignasse d'or.
    Alalala, je partais encore dans mes délires ! Olivia, regarde un peu ce qui se passe sous ton nez ! T'étais censée observer sa tête à la base.
    Hein ?! Pourquoi il était tout rouge lui aussi ? Si me prendre la main le gênait, pourquoi le faisait-il ? Quel manque de logique chez cet européen.

    "Euh... Ça va, tes mains ? Je peux t'accompagner à l'infirmerie, si tu veux..."

    Gh. Mes mains. Oui mes mains. Super, ça allait me donner l'occasion de récupérer la mienne ! Je souris sous mes cheveux, toujours gênée et rouge, tentant d'être un peu engageante :

    " Euh .. Tu sais au moins où c'est toi ? "

    Ma voix tremblait un peu, mais je le dis sur un ton de plaisanterie. Quoi c'était un peu vrai non ? Je repris un peu trop vivement ma main droite, faisant mine de l'examiner. Heureusement, elle n'était que couverte de sang, pas de blessure de ce coté-là. Je pourrai donc continuer à faire de la musique ! Seuls mes genoux me faisaient un peu souffrir, piquant un peu. Rien de bien grave donc.

    " Je peux toujours jouer, alors tout va bien ! Je ne sais même pas si toi ça va en fait ... "

    D'un coup, ça me tracassait, sans vraiment de raison. Peut-être que c'était pour ça qu'il avait eu cet air bizarre ! Mais étrangement, je n'osais pas lui en demander la réelle raison. Comme si je sentais qu'il y avait un tabou sur ça ... Et pourtant. La question valait le coup d'être posée non ? Et puis, depuis quand je me retenais de parler hein ?

    " Qu'est-ce que tu caches ? "

    Ma tête, auparavant baissée sur mes mains, se redressa brusquement, pour que je puisse l'observer dans les yeux. Pour y voir ce que cette question provoquait. Si ce que je pensais était vrai ...

    Mais qu'est-ce que tu t'imagines Olivia ?!
    D'un coup, je rougis furieusement et secouais la tête :

    "Non rien oublies ce que je viens de dire, je suis idiote, c'est n'importe quoi Laito, je voulais pas dire ça, enfin je veux dire, tu caches rien, enfin je crois pas, enfin c'est juste tes yeux qui sont bizarres, mais enfin non,, ils sont normaux, enfin je crois euh ..."

    Je bredouillais, murmurant la fin. J'avais d'un coup peur que ses yeux de tueurs resurgissent et qu'il me saute au cou pour tuer et enterrer mon cadavre au fin fond de la forêt, sous cet arbre par exemple. Ou celui-ci. Ou alors celui-là, qui était plus gros ...
    Plus j'énumérais les arbres possibles, plus j'avais envie de pleurer. Je n'avais pas envie qu'il me tue ici ... Mes yeux brillaient, tout mouillés.

    "Raaah je suis désolée, je suis nulle, mais comme tu m'as fais peur tout à l'heure .. Tu ressemblais à un .. A un tueur ... Tu vas pas me tuer dis hein ? "

    Je tremblais un peu en disant cela. Maintenant que j'avais tout deviné, il allait être obligé de me tuer non ? Mais quelle idiote, mais quelle idiote ! Pour un peu, je me serai frappée.

    Si ce que je pensais et disais n'avait ni queue ni tête et qu'en 5 minutes je parvenais à ce genre de conclusions farfelues et terrifiantes était normal ? Oui.
Revenir en haut Aller en bas
Kaito Kiriya
Chroniqueur~
Chroniqueur~
avatar

Messages : 960
Date d'inscription : 31/05/2011
Age : 21
Localisation : Derrière toi !

Feuille de personnage
Emploi: Étudiant
Situation personnelle: Célibataire
Orientation sexuelle: Hétéro~

MessageSujet: Re: Premier jour au campus~ [PV : Olivia] [Terminé]   Dim 25 Mar - 17:48

" Euh .. Tu sais au moins où c'est toi ? "

... C'était une bonne question, ça... Normalement, c'était indiqué sur la carte. Vérification... Bingo. Très complet, cette carte... Mieux vaudrait qu'il la garde, parce que ce campus était tellement grand qu'il pouvait s'y perdre et deux temps trois mouvements. Mais c'était vraiment bizarre : il y avait des chemins qui partaient dans tous les sens et des salles au beau milieu de nulle part.
Tout à coup, Olivia retira sa main brusquement, et l'examina :

" Je peux toujours jouer, alors tout va bien ! Je ne sais même pas si toi ça va en fait ... "

Il sentait que son coude lui faisait un peu souffrir, mais tout allait bien : il s'était écorché - pas très grave, en soi.
Soudain, l'étudiante posa une étrange question :

" Qu'est-ce que tu caches ? "


Et elle le regarda droit dans les yeux. Dans son regard, il y avait une sorte de détermination... Oui, mais de quoi ? Cette question était vraiment bizarre, en plus. Mais de quoi parlait-elle ? Alors que le blond allait lui répondre quelque chose du genre "???", son interlocutrice rougit et secoua la tête dans tous les sens :

"Non rien oublies ce que je viens de dire, je suis idiote, c'est n'importe quoi Laito, je voulais pas dire ça, enfin je veux dire, tu caches rien, enfin je crois pas, enfin c'est juste tes yeux qui sont bizarres, mais enfin non,, ils sont normaux, enfin je crois euh ..."

*... C'est Kaito.*

Olivia commençait à parler dans sa barbe, et dit d'une voix presque inaudible la fin de sa phrase. Mais elle avait quoi ? En plus, elle avait les larmes aux yeux. Comme si elle commençait à le craindre. Mais quoi, à la fin ? Qu'est-ce qu'il lui avait fait ? Dieu seul le savait.

"Raaah je suis désolée, je suis nulle, mais comme tu m'as fais peur tout à l'heure .. Tu ressemblais à un .. A un tueur ... Tu vas pas me tuer dis hein ? "

Sa deuxième personnalité le fit éclater de rire. Lui ? Tuer quelqu'un ? Pourtant, il n'avait pas vraiment l'air d'un tueur... Peut-être parce qu'il portait un tee-shirt noir ? Plus il cherchait la cause de ce qui le faisait ressembler à un pseudo-tueur, moins il trouvait. Enfin bon, il n'avait pas cherché trop loin, non plus.
Il chercha un moyen de rassurer Olivia. Mmmh... Oui, mais quoi ? Ah ! Il avait trouvé : il lui fit un free hug :D
Puis, Kaito rigola et lui demanda :

"Rassurée ?"

En tout cas, Olivia était vraiment amusante. Il s'était déjà fait une nouvelle amie :3

"Bon, on y va ? Parce que je crois qu'on est un peu en retard, là..."

Alors, le blondinet lui prit la main (pour la troisième fois) et l'emmena vers... le chemin inverse. Mais c'était parfaitement logique que c'était par là, de toute façon !

_________________
Sept roses synthétiques pour Kaito ^_^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Premier jour au campus~ [PV : Olivia] [Terminé]   Mer 28 Mar - 16:16

    Gh.
    Je me serai trompée dans son nom ? J'étais pourtant persuadée que c'était Raito ... Bon ben va pour Kaito alors. C'était quand même déjà moins bizarre ...

    Enfin bon. En attendant, j'avais raison, j'étais bel et bien paranoïaque : il me regardait avec un tel air d'incompréhension que c'en était risible. Je m'inquiétais pour rien sans doute ... Ces yeux étaient seulement un effet de lumière. Oui, ça ne pouvait être que ça ...

    Cependant, je tenais à rester à bonne distance. Dans le doute ... Même si son rire si spontané me donnait déjà envie de m'excuser encore plus. Si j'allais me mettre à genoux ? Je n'en étais certes pas loin.
    Il semblait réfléchir à ma demande de ne pas m'assassiner ... Cela voulait-il dire qu'il avait conçu ce projet plus tôt ?!
    Gloups ... Je n'étais pas sortie d'affaire.

    Méfiance Oliv', méfian... AAAAAAAAH ! Je manquais de hurler, lorsqu'il me prit dans ces bras. Heureusement, j'avais eu la présence d'esprit de me mordre la lèvre. Qui se mit à saigner un peu d'ailleurs.
    J'avais clairement cru qu'il allait tenter de m'assassiner.

    Il rit de nouveau avant de me demander si ça allait mieux. Rouge comme une pivoine, j'hochais lentement la tête, histoire qu'il ne pose pas de question ou qu'il s'intéresse de trop prêt à moi.
    Je savais les Européens plutôt affectueux, mais là, je ne m'y attendais vraiment pas. Il avait eu de la chance quand même : j'avais faillis lui percer les tympans.

    Enfin, crier ok, pourquoi pas. Mais s'il m'attaquait réellement, qui m'entendrait dans ce coin perdu ? De pivoine, je passais à craie. Pâle comme un fantôme, je l'imaginais déjà me trucider sous le couvert des arbres ... Impossible de me retirer ces images de la tête depuis tout à l'heure.

    Mais en même temps, il paraissait si innocent quand il me riait au nez ... Comment pourrait-il arriver à m'assassiner hein ? Que de tergiversations dans mon esprit ! Peut-être devrais-je chercher ma route seule au final, pour être certaine d'être tranquille ... M'enfin, même en étant avec lui, c'était plus rassurant d'être perdue lorsqu'on était deux. Donc pour le moment, j'allais prendre sur moi et oublier ma peur, histoire de faire équipe avec lui.
    Et puis p'tètre qu'au final, il se révélerai totalement inoffensif ..

    Alors qu'il me rappelait l'heure pour repartir, il prit à nouveau ma main, m’entraînant à sa suite. Sans parvenir à m'arrêter, je me mis à trembler. Avant qu'il n'ai le temps de le remarquer, j'arrachais ma main de la sienne en rougissant :

    " Ne t'inquiètes pas, je te suis .. Seulement, si tu pouvais éviter de me toucher s'il-te-plaît ... Enfin, je sais pas si tu vois mais euh .. Enfin comment dire .. "

    Je me voyais en effet mal lui expliquer qu'au Japon, c'était les couples qui se tenaient par la main. Peut-être qu'en Candorre, l'usage était différent, mais ici euh ...
    D'où le fait que j'en sois gênée. Et puis même, c'était pas mon truc les contacts physique. Pour rattraper le coup - car j'avais à nouveau peur de l'avoir vexé - je lui fis un sourire malgré ma tête de tomate.

    Ralala. Je ne savais vraiment pas comment le prendre ce blond. [Ceci n'est en aucun cas une phrase tendancieuse.] Qu'est-ce que j'allais faire si jamais il décidait de partir seul, sans moi ? Flûte ! Mieux valait encore que je lui prenne la main plutôt que de me perdre ici et de me faire manger par un loup, comme dans Le Petit Patenron Rouge ... Je repris donc ses doigts et les serrais fort, soudainement paniquée.

    Si je manquais de logique entre mes paroles et mes actes ? Non, jamais pourquoi ?

    "Excuses-moi ! Mais s'il te plait, ne me laisse pas seule ici, reste avec moi ! Promis, je n'aurai plus peur ! "

    Sisi, ça c'était de la promesse. La preuve, je déglutis avec rage, me forçant à le regarder dans les yeux, avec toute la détermination que j'avais.
    Si je guettais un possible changement pour vérifier si j'étais folle ou non ? Hmm ... Fort probable. Mais au moins, je serai sûre.
    Enfin, qu'est-ce que j'allais faire si ce que j'avais vu s’avérait juste ? Partir en courant seule, au risque de mourir, mangée par les loups ? Ou rester avec, à mes risques et périls ? Il y avait de grandes chances pour qu'il soit moins pire qu'un de ces prédateurs.

    Mais déjà ... Est-ce qu'il y en avait au Japon au moins ? Hmm, non ça, c'était pas important. Mais ce qui était sûr, à mon sens, c'était que j'avais plus de chances de survie face à lui.
    Je murmurais en fixant mes pieds, pour bien lui montrer que je me forcerai à ne pas avoir peur de lui :

    " Je suis même sûre que tu seras moins pire qu'un loup hein ? "

    C'était plus une question qu'une affirmation, certes. Mais bon ... Je pouvais pas faire beaucoup plus là. J'eu un léger frisson en imaginant une meute de loups derrière les buissons d'à coté. En effet, l'espèce de fou blond était moins pire ... Hmm ..
    Gloups.
Revenir en haut Aller en bas
Kaito Kiriya
Chroniqueur~
Chroniqueur~
avatar

Messages : 960
Date d'inscription : 31/05/2011
Age : 21
Localisation : Derrière toi !

Feuille de personnage
Emploi: Étudiant
Situation personnelle: Célibataire
Orientation sexuelle: Hétéro~

MessageSujet: Re: Premier jour au campus~ [PV : Olivia] [Terminé]   Mer 28 Mar - 17:55

" Ne t'inquiètes pas, je te suis .. Seulement, si tu pouvais éviter de me toucher s'il-te-plaît ... Enfin, je sais pas si tu vois mais euh .. Enfin comment dire .. "

Eh beh... Elle était spéciale, cette fille. Sa troisième personnalité se souvenait d'un livre, qu'il avait lu quand le blond était plus jeune. (Eh oui, Kaito sait lire !! *SCHBAFF*) Ça parlait d'un enfant qui détestais les contacts physiques, à tel point que c'était devenu une phobie. A la fin, cette personne est aussi devenue agoraphobe, et finit par être comme un ermite : isolé de tout. A tel point que même les insectes et les animaux l'effrayaient. Et l'héroïne de l'histoire est morte seule, car reclus. Brr, ces pensées étaient macabres, et il les chassa immédiatement de son esprit. Ce livre l'avait terrifié, quand il n'avait encore que 8 ans.
Olivia le tira de sa réflexion :

"Excuses-moi ! Mais s'il te plait, ne me laisse pas seule ici, reste avec moi ! Promis, je n'aurai plus peur ! "

Sa deuxième personnalité ne put s'empêcher de glousser. Pourquoi est-ce qu'il allait l'abandonner ? Par pure méchanceté ? Mais il n'était vraiment pas comme ça, voyons~
En tout cas, il savait que s'il restait avec elle, il allait bien s'amuser :3
Mais la jeune fille le regardait avec une telle intensité, droit dans les yeux... C'était adorable. Comme si elle voulait à tout prix savoir quelque chose. Mais quoi ? Argh, il se posait trop de questions...

"Ne t'inquiète pas, tu es en sécurité avec moi !"
s'exclama-t-il d'un air joyeux ET INNOCENT. (Je précise que cette phrase n'a aucun rapport avec le viol, ou autre chose tordue de ce genre)

Mais l'étudiante ne semblait pas vraiment rassurée. Il devait se passer des trucs bizarres, dans sa tête... Pourquoi est-ce qu'elle se compliquait autant la vie ? Les gens cherchent toujours des problèmes quelque part où il n'y en a pas. Pourquoi faire simple, quand on peut faire compliqué ? Ahlala, les gens étaient incompréhensibles. Et c'était cette chose qui intriguait autant Kaito.

" Je suis même sûre que tu seras moins pire qu'un loup hein ? "


Il n'y avait qu'une seule chose à penser de ça : *???* Mais de quoi est-ce qu'elle parlait ?!
Aaah, elle pensait trop vite, cette fille ! Il devait se passer une sorte de mélange de plein d'éléments en même temps ! Cela faisait sûrement : Arbre => Forêt => Seuls => Danger => Loup. Pour une fois qu'il arrivait à réfléchir à quelque chose de correct :3
Mais la jeune fille avait posé une question à laquelle il n'avait toujours pas répondu. Et pour cause : il ne trouvait rien à dire. C'est vrai quoi, elle posait des questions tordues !

"... Un loup ? Je comprends vraiment rien là... Tu peux m'expliquer ? :D"

Bah quoi ? Quand on comprend pas, on demande, non ? Il fallait avouer que c'était incompréhensible, ce qu'elle avait dit... ... Elle avait dit quoi, déjà ? ... Pas très grave, de toute façon.

"Bon, on y va ?"


Pas la peine de lui demander, il était déjà parti, encore une fois dans le mauvais sens. Il remarqua finalement qu'Olivia saignait un peu de la lèvre. Il aurait bien voulu enlever ça, mais ça aurait fait un peu déplacé... (surtout avec la langue xD *SCHBAFF*) et se contenta de la regarder d'un air un peu compatissant.
Surtout qu'elle n'aimait pas les contacts physiques. Chose à inscrire dans son peu de mémoire qu'il lui reste, donc.

_________________
Sept roses synthétiques pour Kaito ^_^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Premier jour au campus~ [PV : Olivia] [Terminé]   Sam 31 Mar - 9:34

    Bref, j'étais encore passée pour bizarre ..
    Il s'était cependant éloigné et j'en respirais mieux. Je rougis lorsqu'il m'assura que j'étais en sécurité avec lui. On se serait cru dans un de ces films débiles là ... Celui là, avec Tom Pruise et Anne-Lina Polie. A moins que ça est été avec Kimmy Basonger et Monte Carlo ... [tout ceci est normal, toujours cette histoire de noms écorchés]
    Olivia, arrêtes de partir dans tes délires ... Reprends-toi voyons !

    En attendant, il était vraiment temps de retrouver la civilisation .. Tous ces arbres provoquaient vraiment des réactions bizarres chez moi. Et puis la peur du loup n'aidait pas.
    Je léchais rapidement le sang sur le bord de ma lèvre avant de répondre un peu gênée :
    " Eh bien .. Enfin, c'est logique quoi ... A la base il y a des loups dans une forêt non ? Et comme tu avais l'air méchant, je me suis demandé ce qui serait le pire : rester en ta compagnie ou me faire manger par les loups. Donc j'ai un peu réfléchis et j'ai préféré .. Toi ! Very Happy "
    Je lui fis un grand sourire, toute heureuse de ma conclusion simple. Tout n'était qu'une question de logique en ce bas-monde ... Simplement, tout le monde n'avait pas la même, c'était le seul problème.

    OLIVIA ! On arrête de partir en live sur des questions philosophiques aussi tordues !

    Je secoue la tête pour reprendre mes esprits et le suivis, un peu plus rassurée que tout à l'heure. Il n'avait plus du tout l'air dangereux. C'était forcément la lumière qui avait fait ça. Le doute persistait, mais il était déjà pas mal effacé. D'ailleurs, je ne me rappelais même plus de quoi ces yeux avaient réellement eu l'air. C'est que ça ne devait pas être important au final ! Il avait pris un peu d'avance et je trottine pour le rattraper. Il était tant de changer de sujet, car le silence commençait à s'installer.
    Je levais la tête vers la cime des arbres pour réfléchir un tantinet. AH SI ! Trouvé ! Un nouveau sourire orne mon visage. Oui, je peux être heureuse d'un rien ... Une qualité ça ? Sans doute.

    " Je sais que je pose beaucoup de questions, mais .. Pourquoi tu es venu ici ? "

    C'est vrai que s'il était européen, venir jusqu'au Japon, ce n'était pas une paille. En plus, il parlait très bien japonais ! Une petite lueur d'admiration brillait dans mon regard. Certes je parlais français et anglais plutôt bien et me débrouillais dans d'autres langues, mais je n'avais pas ce niveau de perfection. A peine la trace d'un léger accent ... Quoi que, même pas.

    Hein ? Ya deux minutes je le craignais comme le diable en personne ? Et alors ? Franchement, c'était pas important comme détail ça.

    Je rajuste mon sac, attendant sa réponse. Soudain, un doute me vient à l'esprit ... Ne serions-nous pas déjà passés par ici ? Au pire, un arbre ressemble toujours à un autre arbre, mais là ... Je lui demanderais après. Ce n'était pas vraiment important la route que l'on empruntait en fait.

    Quoi, il était presque onze heure ? Et alors ? Pourquoi s'embarrasser de détails aussi triviaux... -.-

    Si j'avais totalement zappé notre but ? Nooon. Un peu seulement. En même temps l'école, ce n'était pas dans mes habitudes de vie. Par contre, la musique si ! Bien que nous parlions, la forêt était trop silencieuse. Je me mis donc à siffloter un vieil air tout en discutant avec lui.

    Quoi, ça aussi c'était bizarre ? Zut alors. On peut même plus vivre tranquille à ce rythme.

Revenir en haut Aller en bas
Kaito Kiriya
Chroniqueur~
Chroniqueur~
avatar

Messages : 960
Date d'inscription : 31/05/2011
Age : 21
Localisation : Derrière toi !

Feuille de personnage
Emploi: Étudiant
Situation personnelle: Célibataire
Orientation sexuelle: Hétéro~

MessageSujet: Re: Premier jour au campus~ [PV : Olivia] [Terminé]   Dim 1 Avr - 16:23

" Eh bien .. Enfin, c'est logique quoi ... A la base il y a des loups dans une forêt non ? Et comme tu avais l'air méchant, je me suis demandé ce qui serait le pire : rester en ta compagnie ou me faire manger par les loups. Donc j'ai un peu réfléchis et j'ai préféré .. Toi !"

Cette simple phrase lui suffit à le faire changer une nouvelle fois de personnalité. Cette fois, il fixait son cou. Son joli cou qui n'était pas couvert par son tee-shirt. On pourrait parfaitement voir les traces d'étranglement.
Oh, du calme... Elle avait dit quoi ? Qu'il avait l'air méchant ? Tant mieux. Parce qu'en plus, il n'en avait strictement rien à faire. Elle pourrait se perdre très facilement dans la forêt, cette idiote. Dommage qu'il n'y ait pas de loup, d'ailleurs...
Puis elle se mit à sourire. Quoi ? Elle avait quoi, encore, cette cruche au sourire béat ?

" Je sais que je pose beaucoup de questions, mais .. Pourquoi tu es venu ici ? "

... Quoi ?! Et pourquoi est-ce qu'elle posait ces questions, comme ça ? Le blond la regarda d'un air interloqué. Parce qu'en plus, cette brune à l'air candide était curieuse. La curiosité est un vilain défaut...
Il était presque onze heures, et il fallait absolument qu'il se débarrasse d'elle. Pas en la tuant, mais en l'envoyant bouler quelque part où elle le laisserait tranquille.

"Je suis venu ici pour étudier, en fait. On m'avait dit que Fukasaku était réputé, alors je m'y suis inscrit, tout simplement."


Et elle était en train de chantonner. Tout simplement magnifique : elle avait baissé sa garde toute seule. Comme cette ignominieuse avait le dos tourné (grave erreur), il la poussa dans le fossé qui était juste à côté. Ah, parfait, ce fossé faisait 2 mètres de profondeur, et il était impossible d'escalader pour en sortir : les parois étaient glissantes. Mais son esprit 100 % blondinet changea avec sa quatrième personnalité au très mauvais moment. Du coup, il tomba avec elle dans ce trou de malheur.

"Aaaïe ! Qu'est-ce qu'il s'est passé ?!"

Et le pire, c'est que Kaito ne savait même pas que c'était sa faute.
Pff, et maintenant, comme est-ce qu'ils feraient pour sortir ? Attendre que quelqu'un passe ? C'était assez peu probable.
Toutes ces questions lui firent encore une fois mal à la tête (mieux vaut ne pas trop réfléchir, pour un blond aussi bête et mignon que lui *SCHBAFF*). Résultat des courses : il se remit à manger des Oreo. Aaah, il n'y avait que ça de bon ! :D

_________________
Sept roses synthétiques pour Kaito ^_^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Premier jour au campus~ [PV : Olivia] [Terminé]   Dim 1 Avr - 17:01

    Avant d'avoir pu me rendre compte de quoi que ce soit, un choc me fit basculer dans un profond fossé. Je passais du léger sifflement au plus pur hurlement de terreur.
    Aïeuh. J'eu juste le temps de rouler sur le coté pour laisser Kaito s'écraser au sol à son tour. Pas question qu'il me retombe dessus ... Je m'étais suffisamment fait mal toute seule.
    Gh, mais comment en étions arrivés là ? Une attaque ? Je me tournais vers lui, tremblante :

    "Tu as vu qui a fait ça ? Il n'y avait personne à par nous deux tout à l'heure ... A moins que ... "

    NON ! Mais en même temps, ça ne pouvait être que ça .. Si, c'était ça, obligé ! Mon regard se fait opaque tandis que je murmure :

    " Des esprits .. Cette forêt est pleine d'esprits ! C'est eux qui nous on poussés ! "

    Le visage grave, j'inspecte notre prison. Pas d'issue ... A peine si quelques racines sortaient des parois. Et puis .. C'était très étroit .. Trop étroit ... On ne voyait presque pas le ciel, à cause de l'ombre des arbres ... Trop, trop étroit .. Étroit, étroit, étroit ...
    Cette pensée hantait mon esprit et se répétait, telle un disque rayé. J'avais la bouche toute sèche ... Pas d'issue, trop étroit, pas d'issue, trop étroit ... Je me laissais doucement glisser au sol, dos à Kaito et ramenais mes genoux sous ma poitrine.
    J'étais claustrophobe et ce, depuis toute petite.
    A cause d'un malheureux incident ... C'était tout bête en plus l'origine de cette peur. J'avais joué à cache-cache avec mes frères et je m'étais glissé dans un placard qui habituellement, restait fermé. Et puis .. Je me suis endormie, roulée en boule au fond. La porte était un peu restée entre-ouverte, mais personne n'avait fait attention. Tout le monde me cherchait dans le jardin, ou chez les voisins. Mon père passa devant le placard et le referma consciencieusement, à clef, comme d'habitude. Lorsque je me réveillais, impossible de sortir. A l'époque, je n'avais pas de voix. De plus, ma cachette se trouvait assez loin, tout au fond du grenier. Aussi, j'eu beau crier, personne ne m'entendit. Personne ...
    Je ne sais pas combien de temps je restais enfermée là-dedans. En plus, lorsqu'on me trouva enfin, je me fis sermonner. Et depuis, eh bien ... Je préfère prendre les escaliers quoi.

    Toutes les images de ce long moment, qui pourtant, remontait à déjà longtemps, défilaient devant mes yeux. J'avais vraiment l'impression de m'y trouver à nouveau.

    J'étais comme dans mon propre monde de cauchemars, où Kaito n'existait pas, où les murs se refermaient sur moi, où les loups pouvaient débarquer à tout instant. Mon coeur battait la chamade, je respirais difficilement. Pâle comme un linge, je fixais le mur de terre comme si c'était le pire des dragons, la plus maléfique des sorcières, le plus torturé des esprits.
    Personne ne viendrait me chercher, personne ... Je resterais à jamais entre 4 murs, avec à peine quelques rayons de soleil troublés par le feuillage des arbres.
    Je me revoyais de nouveau à 4 ans, de nouveau en larmes, en train d'essayer de secouer la lourde porte, en train d'hurler à la mort, de m'arracher les cheveux et de me ronger pour ne pas devenir folle ...
    Oui, c'était depuis ce temps-là que je me rongeais les ongles. A chaque coup de panique, paf ! Mes doigts me servaient en quelque sorte de défouloir.
    Il fallait que je fasse quelque chose .. N'importe quoi. Il fallait que je sorte, quoi qu'il m'en coûte. La respiration sifflante à cause de la panique, je me mis à gratter le mur de terre avec mes mains, frénétiquement.

    Ben quoi, vous avez une autre idée ?

    En attendant, celle-la était mauvaise ... De la terre se mit à pleuvoir de partout, car cela s'effondrait dans le trou petit à petit. M'enfin, peu m'importait. C'était un signe que ça marchait non ?
    Non .. ?

Revenir en haut Aller en bas
Kaito Kiriya
Chroniqueur~
Chroniqueur~
avatar

Messages : 960
Date d'inscription : 31/05/2011
Age : 21
Localisation : Derrière toi !

Feuille de personnage
Emploi: Étudiant
Situation personnelle: Célibataire
Orientation sexuelle: Hétéro~

MessageSujet: Re: Premier jour au campus~ [PV : Olivia] [Terminé]   Dim 1 Avr - 17:51

[H.S.] : Désolée, beaucoup de blabla pour rien dans ce post. xD
Mais au moins, ça a permis de faire un truc un peu plus conséquent que ce que j'avais posté avant~


"Tu as vu qui a fait ça ? Il n'y avait personne à par nous deux tout à l'heure ... A moins que ... "

A moins que quoi ? A moins que ce ne soit elle qui l'avait tiré dans le trou ? Non, il l'aurait vu. Olivia murmura :

" Des esprits .. Cette forêt est pleine d'esprits ! C'est eux qui nous on poussés ! "

Et cette fois, Kaito partit dans un fou rire. Impossible de s'arrêter, son interlocutrice avait dit quelque chose de tellement insensé ! (Et c'était lui qui disait ça...)
Il se calma finalement lorsqu'il changea avec sa troisième personnalité.
... Peut-être qu'elle avait raison. Mais dans ce cas, qui avait bien pu les pousser dedans ? QUEL type d'esprit ?
Brr... Ces idées faisaient froid dans le dos. Mais de toute façon, ils ne pourraient rien faire de plus.

Kaito tourna la tête vers l'étudiante en deuxième année. Elle avait l'air comme... possédée. Son regard était digne d'une folle. Elle se rongeait les ongles. Si ça continuait, elle allait se mettre à saigner...
En plus, le fossé était trop étroit. Pff, ses autres personnalités étaient tellement fatigantes... Entre une, aussi intelligente qu'un lombric, et l'autre, aussi haineux qu'un meurtrier, il n'était pas sorti d'affaire. Et il n'y avait que lui qui savait être victime d'un dédoublement de la personnalité - Non, d'un quadruplement de personnalité, plutôt.

La fille paniquait de plus en plus. Elle avait littéralement l'air d'une dingue. Son souffle, audible à plusieurs mètres, se fit saccadé. Et cette jeune demoiselle cherchait un moyen, n'importe lequel, de sortir de là. En grattant le mur de terre avec ses mains.
Et c'est à ce moment-là qu'il se souvenait de quelque chose qui lui avait échappé - une bribe de sa mémoire, de son passé qu'il avait préféré d'oublier.
C'était un jour de printemps, les cerisiers étaient en fleur. Les cheveux blonds de sa mère ondulaient au vent. Tout allait bien lorsque son père (qu'il ne détestait pas à cette époque) arriva. Et ça bascula. Une femme battue. Du sang qui coula. Et une mère au bord de la folie. Elle commençait à griffer les murs. Puis elle saigna. Et le lendemain, elle recommença.
Plusieurs semaines passèrent, et le papier peint du mur se déchira. Puis la peinture de protection. Puis le mur en lui même.
Qu'était-il arrivé de la mère déjà ? Avait-elle fini dans un hôpital psychiatrique ? Sans doute. Mais elle s'était vite rétablie. Mais pas ses mains.

Tant de souvenirs d'un coup transpercèrent le cœur du jeune blond. Il ne voulait pas se souvenir... Il ne devait pas.
Immédiatement, il saisit les bras d'Olivia et fit un mouvement des lèvres qui s'apparentait à un "Stop." Mais il n'arrivait toujours pas à produire le moindre son.
Même s'ils étaient dans une posture un peu bizarre (interprétez-le comme vous voulez °w°), Kaito ne s'était toujours pas fait une raison. Il aurait bien voulu lui expliquer que même si la jeune fille creusait, ils n'arriveraient pas à remonter. La terre plus haut leur retomberaient dessus. Mais il n'arrivait toujours à parler. Et il n'avait pas de meilleure idée...

Plus la jeune fille paniquait, plus lui aussi, paniquerait.
Et tout ça, c'était de sa faute. Il s'en voulait tellement...
Et il se mit à réfléchir. Si cette fille voulait le tuer, elle l'aurait fait avant de tomber dans le trou. Les deux lycéens étaient suffisamment paumés pour que personne ne retrouve son corps. Ensuite, si la dénommée "Olivia" (si c'est son vrai prénom) faisait vraiment partie de la mafia, elle ne se laisserait pas aussi facilement berner.
Comment a-t-il osé douter d'elle ?
Lorsque le blondinet fut tiré de ses réflexions, il lâcha les bras de sa nouvelle connaissance. Il avait serré un peu fort, quand même... On voyait encore les traces sur les bras de l'étudiante...

Sa première personnalité se rendit compte de l'embarras dans lequel ils étaient - non pas du fait d'être à deux mètres de profondeur su sol, mais d'être dans cette situation. Hop, *blush*. C'était une fille, quand même !
Il s'écarta brusquement d'elle et bredouilla :

"Euh... Je... Désolé..."

Y avait-il un moyen de sortir de là, au moins ? Peu de chances. ... A part creuser avec ses ongles (ce qui était une assez mauvaise idée), Kaito ne trouvait pas d'autres idées. Il n'avait qu'à faire plus ample connaissance avec Olivia, dans ce cas.

"Je connais peu de choses sur toi, en fait... Dis, pourquoi est-ce que t'es venue dans ce campus ? Tu habites ici ?"

_________________
Sept roses synthétiques pour Kaito ^_^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Premier jour au campus~ [PV : Olivia] [Terminé]   Mer 4 Avr - 19:27

[HRP] : Moi j'aime bien, no soucis ^^
    Gratte, gratte, gratte ...
    La terre s'accumulait sur mes mains, les rendant noires et gluantes. Je creusais la terre de toutes mes forces, saignant presque. La sueur collait mes cheveux à mon front. Je ne sentais même plus mes doigts, toutes sensations noyées par la douleur que provoquait cet exercice peu délicat.

    Gratte, gratte, gratte ... Encore et encore. Cela rappelait presque l'auto-flagellation dans un sens .. Plus je grattais, plus j'avais mal, plus je me sentais mieux car j'avais l'impression de ne pas être folle.
    Enfin ça, ce n'était qu'une impression. J'avais les yeux exorbités et je tremblais presque. Des convulsions ? Pas loin ...
    Le cauchemar de mon enfance tourne en boucle devant mes yeux. Ce n'est plus de la glaise que je gratte, mais une porte en bois aussi épaisse que moi. Ce n'est pas une adolescente de 16 ans qui est au bord des larmes, mais la gamine de 4 ou 5 ans qui hurle à plein poumons.

    Et gratte et gratte et gratte ..
    Cela n'allait-il jamais s'arrêter ? N'y échapperai-je donc jamais ? Je continuais tout de même aveuglément ma tâche. Que pouvais-je faire d'autre sinon ... ?

    Gratte, grat...
    Je fus soudain arrachée à ma vision du passé pour me retrouver face à un bel inconnu. Je mis un certain temps à le reconnaître, le fixant avec d'immenses yeux. Que c'était beau le blond ... Cette couleur rappelait le soleil ... Comme si le soleil venait à moi pour me sauver ... Mais, pourquoi serrait-il si fort mes bras ?
    Impossible de bouger. Il était quasiment sur moi, me tenant les mains. Je sentais son souffle sur mon visage. Il semblait articuler quelque chose ... "Stop" peut-être.

    Stopper quoi ? Je baissais mon regard sur mes bras qu'il tenait avec tant de force et compris ce qu'il m'empêchait de faire. Du même coup, je réalisais qui était "l'inconnu". Il semblait réfléchir. Dans ses yeux brillait une lueur étrange .. De la culpabilité ? Mais pour quoi ?

    J'entrouvrais la bouche lorsqu'il se recula brusquement, me lâchant du même coup. Surprise, je vacillais. Creuser m'avait épuisée. Je repris appui sur mes avant-bras, devenus rouges sous sa poigne.
    Je les frottais, un peu gênée, me rendant soudainement compte de ce qui s'était passé. De comment ça c'était passé aussi ... Je rougis.

    Merde, j'avais du paraître totalement folle. En même temps, dans cet endroit si étroit .. Étroit ... Étroit ... Étroit ...
    Ce mot résonnait toujours dans mon crâne, occultant d'un coup toute pensée un tant soit peu censée.
    J'entendis à peine ses excuses, mes yeux étant redevenus opaques peu à peu.

    La peur m'étreignait et mon coeur battait la chamade. J'avais les jambes en coton et me sentis soudain vidée de mes forces. C'était pas gagné ..
    J'avais l'impression d'être comme emprisonnée dans mon propre esprit, d'être dans une cage dont les barreaux étaient fait de toutes mes plus horribles peurs. Enfin .. De ma claustrophobie.
    C'était relativement paradoxal n'empêche : ma peur d'être enfermée me fermait au monde et emprisonnait dans mon propre crâne ma petite étincelle de jugement.

    Je gardais les yeux clos et respirait à fond, tentant de me calmer. J'y parvins suffisamment pour entendre et comprendre sa question. Ouf, tout n'était donc pas perdu.
    Je rouvris les yeux et lui jetais un regard emplit de reconnaissance et répondis :

    " Je devais m'éloigner de ma famille. Je n'en pouvais plus. J'ai cherché l'école la plus lointaine possible dans mes prix et je suis partie. A la base j'habite à plus de 150 km d'ici. Tu veux savoir quoi sur moi ? "

    Heureusement qu'il changeait de sujet. C'était ma chance de m'en sortir. Pour ne pas penser à notre situation, je le fixais droit dans les yeux, paraissant presque fascinée par son visage.
    Non, ce n'était pas le cas. Simplement, cela me servait un peu de "bouée" de sauvetage, pour rester en ce monde. Je remarquais chaque petit détail à force d'étudier sa tête. Même si c'était totalement hors-sujet et que je l'interrompais surement -car je l'avoue j'avais décroché de la conversation pour me concentrer sur son apparence - je lui dis, d'une voix un peu faiblarde :

    "T'as un grain de beauté dans le cou là. Et puis ton sourcil gauche fait un épis."

    Je tendis le doigt jusqu'à le toucher avant de me retirer vivement, comme si je m'étais brûlée. Cela ne se faisait pas de toucher les gens. Surtout pour ça.

    Je baissais les yeux et me cachais sous mes cheveux, gênée. C'était un réflexe dont je n'arrivais pas à me passer. C'était pour cette raison que je ne m'attachais jamais les cheveux : on se pas ce qui peut arriver ... Et un grand moment de solitude tombe toujours à l'improviste.

    Je tortillais une mèche autours de mon doigt attendant un reproche sur mon attitude. J'avais l'habitude qu'on m'en fasse à la maison, lorsque je me comportais ainsi. On ne devait pas toucher les gens, même ceux qu'on connait bien ! On ne devait pas siffler, on devait pas trop s'approcher des garçons, on devait pas mettre de bout partout, on ne devait pas déchirer ses vêtements, on devait désinfecter les plaies ... Et j'en passe.
    Je gardais toujours les yeux baissés, attendant encore.

    Pourtant, ce n'étaient pas des reproches qui venaient ...


Revenir en haut Aller en bas
Kaito Kiriya
Chroniqueur~
Chroniqueur~
avatar

Messages : 960
Date d'inscription : 31/05/2011
Age : 21
Localisation : Derrière toi !

Feuille de personnage
Emploi: Étudiant
Situation personnelle: Célibataire
Orientation sexuelle: Hétéro~

MessageSujet: Re: Premier jour au campus~ [PV : Olivia] [Terminé]   Sam 7 Avr - 15:45

" Je devais m'éloigner de ma famille. Je n'en pouvais plus. J'ai cherché l'école la plus lointaine possible dans mes prix et je suis partie. A la base j'habite à plus de 150 km d'ici. Tu veux savoir quoi sur moi ? "

Uuuh... C'était une question piège ? Parce que oui, il aimerait bien connaitre les gens, mais cette question était posée si bizarrement... Ça pourrait même faire louche.

"T'as un grain de beauté dans le cou là. Et puis ton sourcil gauche fait un épis."

Ouah, et en plus elle l'épiait vraiment... Il ne savait pas qu'une fille connue depuis quelques heures pouvait être aussi... observatrice ? Non, à ce point là, ce n'était plus de l'observation, mais Olivia le regardait de haut en bas, de manière très spéciale. Cette sensation bizarre le fit rougir... mais seulement une fraction de seconde, car sa deuxième personnalité en profita pour s'incruster dans son esprit.

Était-ce le bon terme ? Car elle faisait déjà partie de son esprit. Mais elle s'était introduite, d'une manière ou d'une autre, en lui.

"C'est parce que je suis aussi beau que tu me regardes comme ça ?" demanda-t-il en plaisantant.

Bien sûr, cela pouvait passer pour de l’auto-dérision, mais il fallait bien détendre un peu l'atmosphère, dans cet endroit un peu serré, non ?
Et puis, elle avait elle-même l'air gênée par sa question. Et, comme beaucoup de filles, elle se mit à jouer avec une de ses mèches de cheveux.
Kaito dodelina de la tête. Même si ce fossé était étroit, il y avait une parfaite vue sur le ciel. Le temps était juste splendide.
Des oiseaux s'envolèrent... Ahlala, eux, au moins, ils sont libres... Même si le blond était parfaitement idiot, il avait toujours eu envie de voler. Pouvoir s'en aller, sans savoir où... Ici, là-bas, plus loin encore ? Peu lui importait. Il voulait se libérer, briser ses chaînes...

Il savait pertinemment qu'il était le genre à prendre les évènements comme ils arrivent. Même s'il a l'air un peu décontracté, il y avait vraiment quelque chose qu'il n'aimait pas. Les avions. L'étudiant détestait tout simplement ressasser son passé, car CES avions l'avaient détruit. Et, comme par hasard, il y en avait un qui volait dans le ciel. Juste au dessus du trou. Kaito pouvait très bien lire le nom de la compagnie aérienne : la même qui avait provoqué la mort de sa mère.

Son regard s'assombrit. Comme à son habitude, quelque chose l'emplit. De la colère ? De la haine ? Une soif de vengeance, peut-être.
Personne ne le comprenait. Et de toute façon, il ne s'attendait pas à ce que quelqu'un le comprenne.

Il regarda la fille qui était face à lui. Pas avec de la colère, comme pour l'avion, mais avec indifférence.

"Bon, on sort d'ici ? On peut se faire la courte échelle."

Kaito avait suffisamment confiance en ses capacités physiques (normal, c'est sa quatrième personnalité xD *chou-fleur*) pour pouvoir soulever l'autre brune idiote sur les bords. Même si cela ne lui apportait rien de la sauver, Olivia lui aurait causé des problèmes s'il l'avait laissée...

_________________
Sept roses synthétiques pour Kaito ^_^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Premier jour au campus~ [PV : Olivia] [Terminé]   Dim 15 Avr - 14:35

    Gloups. J'avais fait un truc de mal.

    Déjà, sa réplique avait eu l'effet d'un seau d'eau glacée. Qui me mit les joues en feu. J'avais envie de bredouiller, de m'excuser ... Mais, m’excuser de quoi ? Après tout, il riait. Un peu nerveusement, certes, mais il riait. Je pris donc le parti de faire comme lui en secouant la tête.

    Réponse neutre quoi.
    Parce qu'il fallait quand même l'avouer, il n'était pas moche. Pas du tout même. En plus, rares étaient les blonds dans le coin .. J'eu une pensée émue au poster de surfeur que j'avais dans ma chambre à la maison. La coupe était presque la même ... Bon, pour le reste, il était juste un peu plus jeune. /o

    Raaaaah Olivia, arrêtes avec ce genre de pensées. C'était pas vraiment le moment .. Je me remis donc à le regarder un peu plus discrètement, par en-dessous. J'avais quand même besoin de me concentrer sur un truc, alors tant pis si c'était lui et que c'était gênant. Après tout, c'était le truc à portée de main.

    J'eu la surprise de voir passer une note de désespoir sur son visage ... Malgré la lumière du soleil qui tombait directement sur nous, une ombre planait sur son expression, pourtant rieuse il y a deux minutes. Mince, l'avais-je vexé au final .. ?
    Non. Il observait le ciel. Je suivis son regard et vis un avion. Un avion ? Il n'aimait pas les avions ? C'était peut-être un peu comme moi avec les espaces trop étroits ... Une fois l'appareil passé, je me remis à observer son visage. D'ombrageux, il était devenu terrifiant. Mais vraiment terrifiant ...
    Comme tout à l'heure ? Oui. C'était ça que j'avais vu. Je me remis à trembler comme une feuille. Il ouvrait la bouche ... Qu'allait-il faire ?!

    Je retenais mon souffle, pensant à toute vitesse. Je n'arrivais même pas à détourner mon regard de lui, tellement j'avais peur de ce que ça ferait. Les avions ... La tristesse .. Serait-ce donc la colère et les choses malheureuses qui le rendaient ainsi ? Mais comment pouvait-il changer de personnalité aussi vite ? Devenir si dur, si froid .. Et redevenir ensuite un simple gamin un peu idiot et gourmand en une fraction de seconde ? Comme s'il n'avait pas une, mais deux personnalités. Voir plus, pourquoi pas ...

    Mes yeux se mirent à briller. J'avais trouvé le pot au rose. C'était lui qui m'avait poussé ici. Pour ça, je le haïs de tout mon être. Mais il était tombé avec moi ... Sa personnalité "naïve" avait du reprendre le dessus à cet instant et il était redevenu maladroit ... J'eus aussi pitié de lui pour ça.

    C'était bizarre d'éprouver ainsi des sentiments aussi contradictoires pour une personne ... Mais je crois qu'il m'était tout simplement impossible de haïr le petit gars qui mange des Oréos en regardant sa carte à l'envers, tout comme il m'était impossible de ne pas lui en vouloir pour m'avoir fait revivre mon passé ainsi.
    Surtout que s'il m'avait poussé comme ça, c'était qu'il était cruel .. Très cruel. Une petite pointe transperça mon coeur en me rendant compte de ce à quoi je pensais. Il me rappelait quelqu'un ... Enfin, plutôt, cette partie sombre de lui me rappelait quelqu'un que j'avais littéralement adoré. Mais vraiment. Merde ...

    Ça, c'était pas bon du tout. Je crois que à l'instant où je me rendis compte de tout ça, personne n'aurait pu me reconnaître. J'avais un visage fermé et sérieux. Concentré même. Incroyable quoi.

    Il serait toujours temps de penser à ça plus tard : il fallait sortir. Et autant profiter de sa personnalité entreprenante tant qu'elle était là. J'hochais donc lentement la tête et me levais, prête à faire ce qu'il me disait.

    " Tu es sûr que tu pourras me porter jusqu'en haut ? "

    Ce n'était pas que je souhaitais absolument discuter avec lui et avec cette personnalité-ci, mais il n'avait pas l'air très fort. J'avisais un peu plus loin une racine saillante. Parfait, cela m'aiderait à monter et nous faciliterait la tâche, qui s'annonçait ardue. Je me penchais aussi pour récupérer mon sac et le sien en expliquant :

    "S'il n'y a rien de fragile là-dedans, je vais les jeter en-dehors du trou, pour que ce soit plus simple à récupérer une fois en haut. "

    Je parlais à voix basse, tentant de me faire discrète, sans vraiment trop de raisons. Enfin si : j'étais très perturbée par ma découverte et mes conclusions. Et j'étais aussi terrifiée par lui. J'ouvris mon sac, pour me donner une certaine contenance et récupérais un élastique pour me faire une queue de cheval.

    Autant je n'avais pas pu le quitter des yeux tout à l'heure, autant là, je préférais ne pas le regarder. Je me mettais autant que possible dos à lui.

    Heureusement, je n'étais plus trop paniquée par le trou : je n'étais pas seule avec mon esprit et surtout, nous allions trouver un moyen de sortir. Je dis "heureusement" car sinon, je ne vois pas ce que j'aurais pu faire, en pleine crise, seule avec un psychopathe.

    Prenant mon courage à deux mains, je jetais les sacs. Ouf, je ne m'étais pas loupée. Je ne suis pas très bonne en sport ... M'enfin bon là, ça, c'était fait. Venait maintenant le moment de grimper .. Je me retournais vers lui, tête baissée.

    Quand faut y aller, faut y aller ...


    [HRP] : Désolée du loooooooong retard x(
Revenir en haut Aller en bas
Kaito Kiriya
Chroniqueur~
Chroniqueur~
avatar

Messages : 960
Date d'inscription : 31/05/2011
Age : 21
Localisation : Derrière toi !

Feuille de personnage
Emploi: Étudiant
Situation personnelle: Célibataire
Orientation sexuelle: Hétéro~

MessageSujet: Re: Premier jour au campus~ [PV : Olivia] [Terminé]   Lun 16 Avr - 14:00

Olivia mit un certain temps avant de répondre. Elle le regardait toujours, mais d'une manière un peu plus discrète. Mais bon, c'était toujours pas assez discret. Qu'est-ce qu'elle avait, à l'épier comme ça ?! Y a de ces gens, parfois...

Cependant, son regard changea. Comme si elle avait fait une sorte de découverte, ou un truc de ce genre.
Mais de toute façon, le blond ne savait pas de quoi il s'agissait et ne voulait pas le savoir.

" Tu es sûr que tu pourras me porter jusqu'en haut ? "

En plus, elle doute de lui ? Incroyable... Il aurait aimé lui prouver ça (aaah, pas de sous-entendus ! xD) mais ce n'était pas le moment...
La jeune fille prit les deux sacs, et expliqua d'une voix basse :

"S'il n'y a rien de fragile là-dedans, je vais les jeter en-dehors du trou, pour que ce soit plus simple à récupérer une fois en haut. "

Pourquoi elle parlait comme ça, tout d'un coup ? ... De la peur ? C'était tant mieux : au moins, elle arrêterait de l'examiner, comme ça. Elle pouvait découvrir pleins de choses sur lui et en tirer des conclusions, il n'en aurait strictement rien à faire.

La jeune fille sortit un élastique en attachait ses cheveux. Bien, il ne bouffera plus ses cheveux en se les prenant dans son visage. C'était pour ça qu'il détestait autant les gens : que ce soit directement ou indirectement, le monde s'amusait à lui pourrir la vie. Tu m'étonnes qu'il soit devenu aussi antipathique avec toutes ses connaissances.
Rien que de se manger les cheveux d'une fille dans la tronche était juste désagréable. C'est gras, c'est sale, et ça s'accroche aux vêtements.
Il se souvenait d'avoir coupé les cheveux d'une fille qui le gênait un peu trop... Elle s'était mise à pleurer, avant même de comprendre que les cheveux courts, ça lui allait mieux. Heureusement que Kaito s'était enfui dans les temps...

Maintenant, elle essayait de ne plus le regarder. De mieux en mieux. Est-ce qu'elle avait enfin compris que c'était juste insupportable ?
Mieux vaut être ignoré, au moins, elle arrêtera de le faire chi*r (c'est sa quatrième personnalité, désolée pour le vocabulaire >>' Si tu veux que je retire la censure, c'est comme tu veux xD).

Une fois que la jeune fille eût fini je lancer les sacs hors du trou, elle se retourna vers le blond tout en pointant son regard vers le sol. Ouais, ouais, arrête de le regarder, ça arrangera tout le monde.
Kaito joignit ses mains pour que cette fille stupide puisse prendre appui avec son pied.

"... C'est bon ?"

Hop, il la souleva. Heureusement qu'elle n'était pas trop lourde... Et c'est elle qui doutait de sa force ? Elle devrait apprendre que les apparences peuvent être trompeuses... Mais elle était juste idiote, alors cela ne changerait pas grand chose.

[H.S.] : Dis-moi, tu portes une jupe ou un pantalon ? 8D *SCHBAFF*

Bon, normalement, elle devait atteindre le sol. Le VRAI sol. Maintenant, il se posait une question : est-ce qu'elle arriverait à le hisser jusqu'en haut ? Mouais... Il était peu convaincu. Heureusement qu'il y avait des racines, pas loin.
Olivia réussit à sortir du fossé. Et si elle le laissait dans le trou ? Ou encore l'enterrait vivant ? Tout était possible... Et dans ce cas, mieux valait être sur ses gardes...
Le blond s'aida des racines et, avec l'aide de l'autre brune, il remonta ce trou.

... Une sorte de déclic se produisit à ce moment dans sa tête. Mmmh, s'il voulait vraiment évaluer le danger que pouvait présenter cette fille, autant la mettre en situation critique, non ?
Immédiatement, Kaito plaqua l'étudiante à terre, en prenant soin de l'immobiliser le plus possible.

"Maintenant, qu'est-ce que tu comptes faire ?"
demanda-t-il d'un air très peu rassurant.

Il était dans un position TRÈS louche, et c'était fait exprès~ Comment la fille réagirait ? Avait-elle un don caché ? Hinhin, ça pourrait être marrant à voir...

_________________
Sept roses synthétiques pour Kaito ^_^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Premier jour au campus~ [PV : Olivia] [Terminé]   Lun 16 Avr - 14:59

    Ouf ! J'étais dehors !

    Je criais déjà victoire et ne m'occupais plus vraiment de lui. Enfin sortie de cet immonde trou ! Enfin libre ! J'en respirais bien mieux. J'avais envie de partager ma joie avec le monde entier ! Je me retournais avec un grand sourire pour faire face à Kaito (quoi j'avais oublié son air psychopathe ? Bien-sûr.) Et puis ... Je me retrouvais par terre, lui au-dessus de moi, l'air encore plus menaçant qu'avant. Sans réfléchir je criais.

    Qu'es-ce qui se passait ? J'avais fait quoi ? Impossible de bouger. Je ne sais pas comment il s'était débrouillé, mais sa position relativement tendancieuse m'empêchait de bouger bras ou jambes. Pas de caillou à proximité d'une des mains et les sacs étaient trop loin. Bref, j'allais faire comment ? C'était d'ailleurs la question qu'il me posait.

    Je me forçais à lever la tête vers lui. Bon, Olivia, il est temps de réfléchir ! Que faire, que faire .. Les films ! Ya que ça de vrai. C'était certain, y'avait forcément un scénario dans les films que j'avais vu, qui pourrait me sortir de là ...
    Idée lumineuse. Très lumineuse. Bon. Restait à savoir comment faire .. Non parce que j'avais fait ça. Et que ça allait à l'encontre de mes principes.
    Mais bon, dans la plupart des films ou les gens se retrouvaient dans cette espèce de position, en général, ça s'arrêtait quand l'un des deux embrassait l'autre.
    Enfin en tous cas, y'avait pas la suite de la scène, donc je pouvais supposer qu'ils se lâchaient et allaient ensuite acheter une glace. (Non, non, ce n'est pas ironique, elle le pense vraiment.)

    Bon. Restait à se préparer mentalement aussi .. Comment ils faisaient dans les films déjà ? Alors euh .. Aller ! Quand faut y aller, faut y aller.
    Je fermais les yeux aussi fort que possible et avançais la tête pour poser mes lèvres sur les siennes. Je retenais ma respiration, espérant que ça marcherait. FAIT !
    Je soupirais de soulagement et rouvris les yeux, avec un grand sourire. Ben quoi, il ne m'avait pas lâchée ? Je le regarde, l'air intriguée :

    "Ben quoi ? Tu ne me lâches pas ? Normalement, là tu devrais je crois. Faut suivre le script. "

    Je dis ça tout naturellement bien-sûr. Ben quoi, c'était logique non ?

    Je me mis à le fixer avec un air accusateur et impatient. Pas envie de rester comme ça pendant encore longtemps, j'avais un caillou entre les deux omoplates et c'était inconfortable. Si ça, ça marchait pas, il allait falloir que je l'engueule.

    J'avais déjà une idée de tout le spitch là.

Revenir en haut Aller en bas
Kaito Kiriya
Chroniqueur~
Chroniqueur~
avatar

Messages : 960
Date d'inscription : 31/05/2011
Age : 21
Localisation : Derrière toi !

Feuille de personnage
Emploi: Étudiant
Situation personnelle: Célibataire
Orientation sexuelle: Hétéro~

MessageSujet: Re: Premier jour au campus~ [PV : Olivia] [Terminé]   Mar 17 Avr - 13:07

[H.S.] : O___O
Tu m'as tuée xD Je pensais pas que tu pourrais faire pire que ce que j'ai fait xD
_____________________________________________________________________________________________

Son don caché s'était avéré assez spécial. Un peu trop au goût de l'étudiant. C'était quoi, embrasser les gens quand elle était en difficulté ? Sûrement une technique pour le déstabiliser... Mais cela ne marchera pas, car il -
Hop, changement de personnalité~

"Ben quoi ? Tu ne me lâches pas ? Normalement, là tu devrais je crois. Faut suivre le script. "

Hein ? De quoi elle parlait ? Kaito mit un certain temps avant de voir qu'il étaient dans une position très très bizarre... Mais le fait que c'était suggestif ne lui avait même pas effleuré l'esprit.
Il avait senti quelque chose sur ses lèvres... Mmh, c'était quoi ? Comme si on les avait effleuré, ou quelque chose du genre. Oh, et puis, s'il ne s'en souvenait plus, cela ne devrait pas être très grave. A moins que ce ne soit des restes d'Oreo ? Le blondinet se lécha les babines. Bizarre, ça n'avait pas un goût sucré. Quelque chose qu'il ne reconnaissait pas... Dommage.
Il daigna enfin se relever (et donc de libérer Olivia). Mais pourquoi est-ce qu'il étaient par terre ? Aaah, tout ça c'était beaucoup trop compliqué pour lui ><

Et puis, elle avait parlé de quoi ? De script ? Comme dans les pièces de théâtre ou dans les films ? ... Et il fallait faire quoi précisément ? Déjà qu'il ne comprenait pas vraiment ce qu'il se passait, ce que la jeune fille venait de lui dire l'avait complètement déstabilisé.
Bon, il était quelle heure ? 11 h 30. Cool, c'était bientôt l'heure de manger~ Y avait pas quelque chose qu'il avait oublié ?
Après une seconde de réflexion (et bien une seule seconde), le blond décida de ne pas plus se compliquer la vie, et d'avancer rapidement vers les bâtiments... Tiens ? Ils avaient enfin trouvé où c'était ? Trop fort !

Kaito tendit la main à Olivia pour l'aider à se relever et s'exclama joyeusement :

"Merci beaucoup ! Grâce à toi, je sais par où il faudra aller, maintenant !"

Du moins, c'était ce qu'il croyait...
Pas de temps à perdre, l'heure de midi était sacrée ! Il tira son amie (toute nouvelle connaissance est une amie, pour lui :3) et avança à vive allure, vers les bâtiments.

_____________________________________________________________________________________________

[H.S.] : Tu peux finir le RP au prochain post, si tu veux~
Fais comme tu le sens :3

_________________
Sept roses synthétiques pour Kaito ^_^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Premier jour au campus~ [PV : Olivia] [Terminé]   Mar 17 Avr - 15:03

[HS] :
Spoiler:
 
    Ah mais la tête qu'il avait fait. Non mais c'était mythique là. Il n'avait jamais regardé de films ou quoi ? Il était passé du grand méchant loup au blondinet naïf et idiot. C'était tellement absurde que je ne pu m'empêcher de rire.
    Enfin ... Le fait qu'il renchérisse en se léchant les lèvres m’inquiéta quand même un peu. Il n'allait tout de même pas .. ?

    Non, il ne l'a pas fait. Il se releva comme si de rien n'était et me tendis la main, tout joyeux. Heureusement que j'avais compris qu'il était "malade" ... Sinon j'aurai pu me vexer. Il faudrait quand même que je lui en touche deux mots un jour. Mais là, ce n'était pas le moment : il semblait avoir trouvé les bâtiments ! Et ça, c'était vraiment une bonne nouvelle ! On allait pas rester à moisir au fin fond de cette forêt.

    Comme si de rien n'était, il me reprit la main et m'entraîna à sa suite. Il était temps d'aller manger je crois bien. M'enfin, après cet épisode un peu "chaud", je rougis et repris vite ma main, prétextant devoir récupérer les sacs, toujours à terre. Je courus ensuite derrière le blondinet pour le rattraper en lui tendant son sac et calquais ensuite mon pas sur le sien. Je souris à sa remarque et lui répondis, un peu songeuse :

    " Si tu le dis .. Évites d'oublier la route la prochaine fois, ça pourrait faire de vrais dégâts .. "

    Je jetais un coup d'oeil oblique à nos tenues toutes terreuses pour justifier ma remarque. Vu la perte de mémoire qu'il semblait avoir eu, j'imagine qu'il n'a pas compris le sous-entendu. Ce n'était pas très grave au pire ... Je saurais qu'il faudrait que je me méfie à l'avenir, c'est tout.
    Et puis pourquoi pas tenter de l'aider ? J'étais curieuse de voir quelle était sa véritable personnalité, l'unique. Ce serait sans doute intéressant ... Mais je risquerais de m'y brûler les doigts et à coup sûr.

    Tout en marchant à ses cotés, je tentais d'imaginer un moyen pour l'aider. Enfin "imaginer" ... Essayer de me remémorer un scénario de film surtout. Parce que je n'avais aucune idée de comment faire en cette situation. Peut-être qu'on apprenait ça à l'école aussi ... Mince, les cours ! On les avait zappé ceux-là.
    Restait à croiser les doigts pour que l'on survive à cette absence le jour-même de notre rentrée ... Au moins, j'avais un "demi-ami" qui me soutiendrais dans ma galère ! C'était déjà beaucoup plus rassurant de ne pas être seule dans la m*rde.


Fin !
Enfin, sauf si tu veux ajouter un truc hein ^^
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Premier jour au campus~ [PV : Olivia] [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Premier jour au campus~ [PV : Olivia] [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [TERMINÉ] Premier jour, première drague ! [Paige]
» 01 . Premier jour de travail
» A l'aube du Premier Jour [Aniel]
» Premier jour [ Fini ]
» Le premier jour du reste de notre vie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Campus Fukasaku :: Zones RP :: Rps terminés-
Sauter vers: