Dans la vie tout peut arriver. Il suffit d'y croire et d'agir~
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

  L'espoir d'une arrivée discrète. [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: L'espoir d'une arrivée discrète. [Terminé]   Ven 23 Déc - 12:48

Akira était étendu sur son lit et regardait la nuit noire à travers la fenêtre de sa chambre. Mi ronronnait sur lui, encore tout endormi. Le jeune homme lui chatouilla le ventre et jeta un coup d’œil au réveil. 5 : 00. Pas moyen de dormir, Akira était trop stressé. Quelle idée de changer de lycée au beau milieu de l’année !!! Il savait que sa mère n’y était pour rien, pourtant il lui en voulait tout de même un peu. Encore une fois, une nouvelle ville, un nouveau lycée, de nouvelles personnes… il soupira et se leva. Malheureusement, Mi, qui était encore sur son ventre bascula et prit de panique s’accrocha de toutes ses griffes au torse nu du garçon qui retint un cri de douleur. Il attrapa le petit animal et le posa sur le lit.
Mi, encore assoupi se rendormit comme une masse tandis qu’Akira rassemblait ses affaires.

7h30. Akira était prêt. Il se demanda si Mi serait accepté. Mais bon, comme c’était son seul ami, il lui fallait l’emmener. Craignant les remontrances de sa mère à ce propos, il préféra fourrer le furet dans son sac, situation assez déplaisant pour ce dernier d’ailleurs… Mais il n’avait pas le choix. Akira fit ses aux-revoirs à sa mère avant de se mettre en route.

9h 45 : ENFIN ! le portail ! Akira,essouflé s’arrêta devant et regarda l’entrée de son nouveau lycée.

*Ouah que c’est grand…. Oh la la, déjà que j’ai galéré à trouver ce campus… J’espère que je ne vais pas me perdre de nouveau A L’INTERIEUR du campus. Ce serait le comble. Mon dieu, je suis trop à la bourre. Moi qui voulait me la jouer discret !!! *

Il passa le portail et se retrouva dans une cour : immense, entourée de tout plein de bâtiments. Trop de bâtiments… Akira n’était jamais venu dans un campus si grand.

* Et je suis sensé aller où déjà ? Bon, comme d’habitude je suppose, le bureau du directeur… Ah mais, c’est où ???? *

Akira tourna la tête de tout les côtés, cherchant désespérément un plan. Puis, il respira un grand coup pour se calmer. Un bonne odeur de croissant flottait dans l’air. Le ventre de l’adolescent, qui n’avait pas mangé le matin, gargouilla. Une petite tête sortit de son sac, l’air intéressé. Le furet avait également senti cette bonne odeur. Il sortit du sac et fila suivant à la trace l’odeur alléchante. Akira, sursauta.

- MIIII !!! Non, reviens ici tout de suite. Il ne faut pas qu’on te voit ! Miiiii… oh non !!!

L’animal filait droit vers un groupes de jeunes. Akira, paniqué, arrêta de courir, et essaya de paraître naturel, ce qui semblait difficile, avec son air essouflé et perdu, un gros sac de voyage, un grand carton à dessin et une besace à moitié ouverte. Il n’était même pas habillé avec l’uniforme de l’école…

* Pourvu qu’ils ne me voient pas…. S’il vous plait, faîtes qu’ils ne me voient pas…. *

Revenir en haut Aller en bas
Fukaï Mizu

avatar

Messages : 136
Date d'inscription : 10/12/2011
Age : 20
Localisation : Quelque part

Feuille de personnage
Emploi: //////////////////////////
Situation personnelle: Pas sûr(e) d'être amoureux(se)
Orientation sexuelle: Hétérosexuelle

MessageSujet: Re: L'espoir d'une arrivée discrète. [Terminé]   Ven 23 Déc - 16:58

    Tout était noir, quelques étoiles brillaient hautement dans le ciel sombre. La Lune, elle, était absente et les étoiles ne suffisaient pas à éclairer toute la ville. Tout était éteint, tout le monde dormait. Sauf une personne. Cette personne était accoudée à son balcon et regardait la ville endormie, avec des yeux admiratifs. On ne pouvait pas bien distinguée son visage, il n’y avait pas assez de lumière mais l’on pouvait voir ses grands yeux azur qui pétillaient. La personne pencha la tête sur le côté et ses cheveux, blonds dorés, suivirent le mouvement. C’était une jeune demoiselle qui s’extasiait devant le paysage. Cette jeune femme, c’était Fukaï. Elle regardait une belle nuit sans Lune. On aurait pu dire que Fukaï était une enfant de la Lune, vu son teint d’une pâleur extrême et la blondeur de ses cheveux qui n’appartiennent qu’au Nordiste. Oui, les Nordistes ont disaient d’eux qu’ils étaient les enfants de la douce Lune, c’était plutôt un compliment. La demoiselle repensa alors à la circonstance de son prénom bizarre. Fukaï Mizu. Cela voulait dire, en japonais, « Profonde Eau ». Poétique, n’est ce pas ? D’autant plus que la jeune fille avait des yeux couleurs d’eau. Commençant à s’ennuyer, elle rentra dans sa chambre chauffée. Le temps était hivernal et la fillette était sortit en légère robe de chambre. Une vraie timbrée… Elle longea sa chambre et arriva devant une armoire en acajou, elle poussa les portes. C’était une garde robe, petite, certes, mais bien remplis. La demoiselle prit une tenue d’hiver et partit dans sa salle de bain pour se laver à l’eau chaude.

    L’eau chaude coulait à flot dans la petite baignoire blanche. Des petites boules qui sentent furent jeter dans la baignoire et des odeurs relaxantes se diffusaient dans la salle, déjà remplis de buée. Une petite voix chantait doucement, juste assez pour être au dessus du bruit que créait l’eau en coulant. Fukaï, les yeux fermés ; chantonnait en se déshabillant. Quand elle eut finis, elle arrêta l’eau et plongea son pied dans l’eau bouillante et puis entra entièrement dans la baignoire, en soupirant. Elle frémit quand un petit courant d’air passa puis elle se prélassa. Bientôt l’eau fut froide et elle dut sortir, s’enroulant une serviette blanche autour du corps. Elle se regarda dans le miroir et entreprit de faire sa toilette, puis de se coiffer les cheveux et pour finir de s’habiller. Une fois fini, elle sortit de la salle surchauffée et prit ses affaires pour sortir dehors. Aujourd’hui elle voulait aller dans un endroit calme où elle pourrait remettre au clair ses idées.

    Dehors une poudre recouvrait le sol, comme un tapis. Fukaï sourit, c’était tellement jolie… Un petit ronronnement et un frottement lui fit baissé le regard sur son superbe chat. Touko de son nom. Elle le prit dans ses bras et l’emmena dans la cour. C’était calme, il n’y avait personne. Quand le soleil se leva, il y eu plus de monde, au plus grand désarroi de Fu’ et Ko’. Les gens venaient squattés vers eux, et en ayant marre la demoiselle partit. Alors qu’elle marchait près du portail, son chat s’échappa. La jeune fille lui courut après pendant quelque minutes puis elle le vit en train d’écraser quelque chose. Probablement un oiseau.

    « T’es impossible, Touko. Laisse les oiseaux tranquilles ! »

    Elle se pencha vers le matou puis recula, surprise. Ce n’était pas un oiseau, c’était autre chose . Elle enleva le minou et prit « la chose » dans ses bras. Elle le regarda quelques instants, puis sortit un morceau de croissant qu’elle avait mis dans son sac (Bah oui, elle aime pas manger a la cantine avec tout le monde) et le donna au petit être sous les yeux jaloux de son chat.

    [Hors-Rp: Je squatte, je mettrais le tout correctement plus tard]


Dernière édition par Fukaï Mizu le Jeu 29 Déc - 21:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'espoir d'une arrivée discrète. [Terminé]   Sam 24 Déc - 20:30

Akira freina si fort qu’on aurait pu entendre le crissement de ses pas sur le gravier. Mal à l’aise et ne sachant que faire, il observa la scène se déroulant sous ses yeux. Tout d’abord, un gros chat avait bondi sur Mi. Akira avait difficilement commencé à courir malgré le fait que ces sacs lui rendait la tâche quasi olympique. Il allait mettre un bon coup de pied à ce chat enragé et le faire déguerpir. Il ne fallait pas s’en prendre à son ami ! Cependant, avant qu’il n’atteigne la bête, une jolie jeune fille s’était détachée du groupe de jeunes, non loin de là et s’était précipité sur le chat. Ce dernier s’arrêta d’écraser Mi, sous sa grosse patte. Akira poussa un soupir de soulagement. Mais que faire à présent. Il ne voulait pas qu’on l’aborde tout de suite. Il n’était pas prêt mentalement… Il aurait voulu sauter dans le buisson le plus proche. Il regarda Mi avec insistance pour qu’il revienne. La jeune fille ne l’avait heureusement pas vu. Puis, ne bougeant toujours pas, il articula silencieusement :

- MI, reviens ici tout de suite, je te jure que ça va barder pour toi !

Le furet était malheureusement absorbé dans la contemplation d’un bout de croissant tendu par la jeune fille. Cet animal était farouche mais quand il s’agissait de la nourriture, rien ne l’arrêtait. Il s’approcha doucement de l’appétissante vue. Akira désespérait. Il se trouvait dans un situation fort déplaisante. Il se tourna pour regarder le reste du groupe de jeune duquel était partie la jeune fille. Tous le dévisageaient, curieux de savoir ce qui se passait. S’il voulait ne pas se faire voir, c’était réellement raté. Tous avaient l’air de le prendre pour un fou. Ils chuchotèrent en le regardant. C’est vrai qu’il y avait de quoi se poser des questions. Un garçon habillé pour sortir en ville, avec un carton, deux sac bourrés à craquer, courant, s’arrêtant derrière une jeune fille et articulant en silence des mots à un furet ? Ok, ce n’était pas la meilleure vision qu’Akira ait donné au monde extérieur…

* ça y est, je vais être fiché : original, fou à lier. *


Akira poussa un gros soupir. Ça allait recommencer comme la dernière fois… de toute façon, il avait l’habitude maintenant. Il se rapprocha de la jeune fille agenouillée et se râcla un peu la gorge pour signaler sa présence.

- Salut, euh… c’est mon furet, il s’est échappé, désolé.

Pourquoi s’excusait-il ? il n’en savait rien. D’ailleurs son engagement de conversation était médiocre. Plus nul, tu meurs. Franchement, il aurait mieux fait de partir. Mi l’aurait bien retrouvé un jour ou l’autre…

Revenir en haut Aller en bas
Fukaï Mizu

avatar

Messages : 136
Date d'inscription : 10/12/2011
Age : 20
Localisation : Quelque part

Feuille de personnage
Emploi: //////////////////////////
Situation personnelle: Pas sûr(e) d'être amoureux(se)
Orientation sexuelle: Hétérosexuelle

MessageSujet: Re: L'espoir d'une arrivée discrète. [Terminé]   Dim 25 Déc - 16:35

    Fukaï donnait des morceaux de croissant au petit furet qu’elle venait de trouver. Qu’il était mignon. Elle l’aimait bien, toute gentille cette petite créature. Touko regardait le furet d’un regard malveillant. Elle était assez jalouse que sa maitresse caresse un autre qu’elle. Un raclement de gorge et la demoiselle se retourna. Un garçon était derrière elle, que lui voulait-il ? Elle sourit quand il parla.

    - Salut, euh… c’est mon furet, il s’est échappé, désolé.

    Son furet. En effet, la petite chose voulait retourner vers son maître, elle le lâcha et se releva. Elle regarda longuement le jeune homme. Elle regarda son corps, il était assez normal quoique il paraissait musclé. Pour voir son visage, elle dut lever la tête. Et oui, avec son pauvre mètre soixante et bah elle ne pouvait pas vraiment le regarder. Il avait un agréable faciès, ses yeux étaient bleus électrique avec quelque reflet turquoise. Des cheveux noirs de jais encadraient son visage. Finalement, elle tendit sa petite main devant elle et lui dit d’une voix amicale.

    « Salut moi c’est Fukaï. Fukaï Mizu. Et toi ? »


    Elle prit son chaton dans ses bras et commença à caresser ses poils noirs. Elle aimait le contact de sa fourrure contre sa peau. Elle remarqua les sacs qui accompagnaient le garçon. Elle le regarda et reprit.

    « Hmm, t’es nouveau ? »

    Quel question débile, bien sur qu'il était nouveau... Elle pencha la tête sur le côté et sourit. Touko sauta sur son épaule. La petite taille du chat lui permettait d’aller se coucher à des endroits que les gros n’auraient pu faire. Un petit ronron se fit entendre et Fukaï sourit de plus belle. Était-il possible de sourire encore plus ?

    La demoiselle regardait silencieusement le jeune homme et se rendit compte qu’elle tenait encore le croissant dans ses mains. En arrachant un bout, elle le tendit vers le furet puis se ravisa. Et si elle n’avait pas le droit ? Au pire, elle en avait déjà donné… Mais comme il y avait son maître, elle préférait lui demander. Timidement, elle lui posa la question.

    « Je…Je peux ? »

    Elle gratta la tête du petit chaton puis reprit.

    « Euh… non, excuse moi… On va aller voir quelle est ta chambre pour faire poser tes affaires. Prendre ton emploi du temps et ensuite, on verra pour te faire faire le tour du campus avec Touko. »

    Fukaï n’avait pas vraiment réalisé ce qu’elle venait de dire et de la facon dont elle l’avait dit. Elle était déterminée quand elle avait dit ca et ca ne lui ressemblait en aucun cas. Une fois qu’elle s’en soit rendu compte, elle rougit puis détourna le regard. Puis attendit l’accord du jeune homme.



Dernière édition par Fukaï Mizu le Jeu 29 Déc - 21:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'espoir d'une arrivée discrète. [Terminé]   Lun 26 Déc - 10:19

La jeune fille caressa son furet, ce qui étonna Akira. D’habitude il n’était pas aussi facile… La jeune fille leva la tête après l’avoir entendu. Elle regarda Akira de haut en bas qui s’en trouva bien mal à l’aise. Lui aussi en profita pour détaillé la jeune inconnue que son furet appréciait tant, sûrement pour le croissant qu’elle tenait à la main… Elle semblait assez jeune et était très jolie. Une cascade de cheveux blond encadrait son visage enfantin serti de grands yeux d’azur. Soudain, elle lui tendit sa main.

« Salut moi c’est Fukaï. Fukaï Mizu. Et toi ? »

Un peu surpris, il eut un petit mouvement de recul. Il regarda la main tendue avec circonspection. Il n’avait plus l’habitude de faire des démonstration d’affection comme ça.

« Salut, je suis Akira…Akira Sano. Ravi… de faire ta connaissance ? » répondit-il, un peu méfiant. Il ne pouvait pas s’empêcher de rester sur ses gardes avec les gens qu’il ne connaissait pas. Mais il se reprit tout de suite.

« ah… pardon, je ne voulait pas te répondre si sèchement. rajouta-t-il s’excusant, confus, Euh, lui c’est Mi, » chatouillant le ventre de son furet qui avait réussi à grimper sur le haut de sa tête.

Mais il ne serra pas la main de Fukaï.

« Hmm, t’es nouveau ? »

- oui… oui, je suis nouveau. Je viens juste d’arriver. J’ai eu du mal à trouver le chemin du campus, alors, je suis un peu en retard. Enfin bon, voilà quoi. »

ça, y est encore une fois, il se retrouvait dans une situation embarrassante. Observer les autres oui, leur parler, non. Tel était sa devise. Du moins jusqu’à aujourd’hui. Il fallait bien qu’il se socialise un peu…euh… ou pas…
Un silence un peu embarrassé s’installa entre les deux jeunes gens. Ils se regardèrent. Kukaï souriait. Akira la trouva vraiment jolie. Tout à coup elle eut l’air de se rendre compte qu’elle avait encore le croissant dans sa main. Elle commença à tendre un nouveau morceau à Mi qui s’était niché dans le cou du jeune homme. Malheureusement pour elle, quand Mi était avec Akira, il était exécrable. Cette fois ci il ne fit qu’observer le croissant et l’adolescente, ses yeux faisant des allez-retours rapides entre l’objet de convoitise et l’ « inconnue ».

Elle demanda la permission mais renonça quelques minutes plus tard.

« Euh… non, excuse moi… On va aller voir quelle est ta chambre pour faire poser tes affaires. Prendre ton emploi du temps et ensuite, on verra pour te faire faire le tour du campus avec Touko. »

Son ton était si déterminé qu’Akira fut décontenancé. Perplexe, il regarda la jolie jeune fille qui avait un air bien décidé et soutint son regard. Cependant, elle détourna bien vite les yeux et ses pommettes prirent une délicate couleur rosée. Akira passa sa main dans ses cheveux, signe qu’il était gêné.

« Ah, alors, Touko, c’est le chat, euh… pardon… A vrai dire… je pensais aller d’abord au bureau du directeur car euh… j’ai rendez-vous… Rendez-vous… euh… il y a une heure et demie… Ah pas cool, ça… Il devait me donner un emploi du temps. Mais sinon, après ça, je veux bien visiter le campus avec toi. Mais je ne garantis pas que ma mémoire va tout retenir. Ah en fait, tu pourrais me montrer le chemin car je ne m’y retrouve pas…»

Il esquissa un demi-sourire. Ou du moins il essaya. Mais cela ressemblait surtout à un petit rictus. Il renonça bien vite. Enfin il pourrait toujours s’améliorer pendant l’année. Il plongea ses yeux dans ceux de Fukaï pour montrer lui montrer sa reconnaissance, espérant que cela remplacerait le sourire raté et les mots. Ils étaient bleus si clairs et si limpides qu’ils étaient presque turquoise, signe qu’il était très content. C’était comme ça qu’il exprimait le plus de choses et il espérait qu’en effet, elle comprendrait…

Revenir en haut Aller en bas
Fukaï Mizu

avatar

Messages : 136
Date d'inscription : 10/12/2011
Age : 20
Localisation : Quelque part

Feuille de personnage
Emploi: //////////////////////////
Situation personnelle: Pas sûr(e) d'être amoureux(se)
Orientation sexuelle: Hétérosexuelle

MessageSujet: Re: L'espoir d'une arrivée discrète. [Terminé]   Lun 26 Déc - 17:51

    La jeune fille remarqua bien vite la gêne du garçon devant sa détermination si soudaine. C’est vrai que c’était peu commun, mais a ce point …

    « Ah, alors, Touko, c’est le chat, euh… pardon… A vrai dire… je pensais aller d’abord au bureau du directeur car euh… j’ai rendez-vous… Rendez-vous… euh… il y a une heure et demie… Ah pas cool, ça… Il devait me donner un emploi du temps. Mais sinon, après ça, je veux bien visiter le campus avec toi. Mais je ne garantis pas que ma mémoire va tout retenir. Ah en fait, tu pourrais me montrer le chemin car je ne m’y retrouve pas…»

    Fukaï écoutait ce que disait le prénommé Akira tout en gratouillant Touko. Soudainement, elle se mit à rire, non méchamment bien sur. Juste qu’elle se rappelait de son arrivée ici et que ca avait fait presque pareille sauf qu’elle n’avait pas été en retard. Ils avaient leur regards accrochés l’un dans l’autre, ce qui fit rougir la jeune fille. Elle hocha doucement la tête et lui dit.

    « Bien sur que je vais te montrer le chemin. Le principal ne sera pas vraiment content de ton retard enfin il sera peut être sympa, qui sait … »

    La demoiselle avait encore, dans une de ses mains, le croissant. Elle le regarda et le tendit à Akira.

    « Tiens pour Mi. Tu n’es pas obligé de le prendre mais il avait l’air assez d’apprécier la pâtisserie… Et oui, Touko c’est mon chat… »

    Elle secoua la tête puis la baissa. Ses courts cheveux blonds lui tombèrent sur le devant de son visage. Il avait peut être vu son chat s’attaquer a son furet… Il fallait qu’elle s’excuse pour ne pas passer pour quelqu’un de pas bien. Après tout, Touko avait agressé un petit être sans défense…

    « Je suis désolée… Touko est un petit chaton, encore, et elle ressent le besoin de s’amuser. Elle ne voulait pas tuer Mi, elle voulait juste chasser… »


    Fukaï releva doucement les yeux vers le garçon. Elle était vraiment mignonne quand elle faisait ca. Avant, elle le faisait à ses frères quand elle voulait quelque chose et ca marchait tout le temps. En repensant a ses frères, elle eut mal au cœur. Qu’est ce qu’il lui manquait … Elle releva ensuite la tête et regarda l’heure et sans laisser le temps au garçon de protester, elle se mit en route.

    « Viens, il ne va pas apprécier si tu es encore plus en retard que tu ne l’es déjà. »

    Elle avança vers la grande porte d’entrée et lui tint la porte. Une fois qu’il fut rentré, elle s’avança dans les grands couloirs de l’établissement. Ils tournèrent deux/ trois fois et ils se retrouvèrent dans une sorte de salle d’attente. Elle pointa du doigt une porte en ébène et lui sourit, encourageante.

    « C’est là. Vas-y, je t’attends. Laisse tes affaires ici, si tu veux. Je te les surveillerais. »

    Elle le regarda, toujours souriante, puis alla s’installer dans la salle d’attente en le regardant rentrer dans la pièce.



Dernière édition par Fukaï Mizu le Jeu 29 Déc - 21:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'espoir d'une arrivée discrète. [Terminé]   Mar 27 Déc - 12:04

Fukaï donna le croissant à Akira. Il le regarda et se rendit compte qu’il avait vraiment faim. D’ailleurs, il se retint de le goinfrer. Mais elle avait dit pour Mi…

*Il faut que j’aille à la cafèt après… sinon je ne donne pas cher de moi… *

Suite à l’incident qui les avait fait se rencontrer, (l’attaque de Touko sur Mi) la jeune fille s’excusa de comportement de son chat.

« Je suis désolée… Touko est un petit chaton, encore, et elle ressent le besoin de s’amuser. Elle ne voulait pas tuer Mi, elle voulait juste chasser… »

Akira fit un petit hochement de tête discret. La jeune fille releva doucement les yeux vers lui. Si Akira pouvait rougir, il serait devenu aussi rouge qu’une tomate. Les grands yeux de la petite jeune fille brillaient tels deux immenses saphirs aux reflets dorés. Akira la trouva à la fois très mignonne et très belle. L’instant d’après, il se reprit. Peut-être était-ce une stratégie pour obtenir quelque chose. Mi faisait un peu ces yeux là quand il mangeait des gâteaux. Et parfois, certaines filles lui avait fait ces grands yeux… « de biche »… Mais autant il ne se laissait pas prendre par les autres, autant ici, il avait été totalement déstabilisé par la réaction de Fukaï.
Sans lui laisser le temps de parler, elle se dirigea vers les bâtiments au fond de la cour.

« Viens, il ne va pas apprécier si tu es encore plus en retard que tu ne l’es déjà. »

Après l’avoir mené à travers de multiples couloirs, ils arrivèrent nez à nez avec une grande porte. Fukaï se tourna vers lui en souriant.

« C’est là. Vas-y, je t’attends. Laisse tes affaires ici, si tu veux. Je te les surveillerais. »

Akira ouvrit doucement la porte, un peu intimidé. Derrière son bureau, le principal écrivait. Akira s’approcha en silence et s’éclaircit la gorge.

- hum, bonjour.

L’homme assis sursauta et releva la tête.

- ah Akira, je présume ? Bien, tu es en retard, mon garçon.

- oui, je… je me suis un peu perdu et..

- oui oui, je sais, nous sommes difficilement trouvables. Bien assez perdu de temps. Je t’ai tout préparé ici.

Il glissa un paquet de feuilles vers le jeune homme.

- approche-toi, n’aie pas peur… Allez, assis-toi et signe moi ça, et ça. Et puis ici aussi.

N’ayant rien à redire, Akira s’appliqua à signer ce que lui présentait le principal.

- donc voilà ton emploi du temps, et ta chambre avec le nom de tes colocataires et bien sûr le règlement intérieur. Voici, une carte d’étudiant pour l’extérieur, une carte multifonctions, qui te permet d’accéder à tout les lieux de l’académie. Piscine, bibliothèque, cafétéria… Bref, tout sera enregistré là-dessus. Tu as bien compris ?

- heu… oui.

- je voulais te faire visiter, mais avec ton retard ce ne sera pas possible. Mais je demanderai à quelqu’un de te faire visiter demain. Les professeurs sont également au courant. Des questions ?

- n…non.

- bien, tu peux sortir et si tu as besoin n’hésite pas !

- d’accord, merci. Au revoir.

Akira s’éclipsa donc tandis que le directeur se remettait à gratter frénétiquement. Lorsqu’il sortit, Fukaï l’attendait dans une sorte de petite salle d’attente. Elle jouait avec Touko et ne le vit pas tout de suite. Il la regarda un petit moment tout attendri. Malheureusement son ventre gargouilla très esthétiquement.
Revenir en haut Aller en bas
Fukaï Mizu

avatar

Messages : 136
Date d'inscription : 10/12/2011
Age : 20
Localisation : Quelque part

Feuille de personnage
Emploi: //////////////////////////
Situation personnelle: Pas sûr(e) d'être amoureux(se)
Orientation sexuelle: Hétérosexuelle

MessageSujet: Re: L'espoir d'une arrivée discrète. [Terminé]   Mar 27 Déc - 13:14

    Le garçon était parti dans le bureau du principal et Fukaï s’était installé dans la salle d’attente. Dans un premier temps elle avait fait la description des lieus, mentalement. Elle trouvait qu’il y avait trop de bois et ca rendait la pièce un peu trop foncé. Mais si on suivait les gouts de la jeune fille, toute la pièce serait dans les tons pastels … Finalement Touko descendit de l’épaule de la jeune fille où, quelques instant avant, elle roupillait. Elle vint se frotter contre la main de la demoiselle, signe qu’elle voulait des caresses. Elle caressa le chaton et celui-ci se mit à ronronner. Mademoiselle Sūpābaiza, une surveillante sympa, passa et la salua. Fukaï l’aimait bien, c’était une gentille femme. Elle commença a lui parler.

    « Que fais tu ici, Fukaï ? Le directeur t’a convoquée ? Tu as rien fait de mal, au moins. »

    La blondinette sourit. Elle était une bonne élève et elle ne serait convoquée par le proviseur que pour recevoir des félicitations, non mais … De sa petite voix, elle lui répondit.

    « J’attends quelqu’un… Crois tu vraiment que je ferais quelque chose de mal ici ? »


    Mademoiselle Sūpābaiza était la seule au courant pour elle. Elle était, ici, la seule femme à qui elle faisait confiance. En fait c’était juste parce qu’elle connaissait assez bien son père adoptif. Et elle était la seule à savoir pour sa double personnalité. En un murmure, la jeune femme lui dit.

    « Si ta deuxième personnalité vient, oui… »

    Fukaï baissa la tête et son chat coucha les oreilles. Aucun des deux ne supportait d’entendre parler de ca…

    « Elle ne viendra pas. Ici, rien ne peut m’énerver ! Et au pire, Touko m’aidera à la garder loin. Je ne m’inquiète pas pour ca. Et puis, ca fait un moment qu’elle ne sait pas montré donc aucun risque qu’elle vienne ! »


    La surveillante tiqua et allait répliquer quand son portable sonna. Elle le sortit de … son T-Shirt. Mais où allait le monde ? Les yeux écarquillés par la surprise, la blondinette écouta les « Oui, oui » que disait la surveillante. Quand celle-ci eu fini, elle se tourna vers la demoiselle et lui dit, un peu pressée.

    « Bon je dois y aller, je dois assurer une perm’. Au plaisir de t’avoir revue ! »

    Elle commença a s’éloigner quand Fukaï l’interpella.

    « A-Attends ! Comment ca se fait que t’as ton portable dans ton T-Shirt ?!


    - Les habits moulants ce n’est pas pratique ! »


    Et elle s’éloigna. La jeune fille se laissa tomber dans le fauteuil, soudainement fatiguée. Note pour plus tard, ne pas mettre des habits trop moulants… La blondinette était à fond dans ses pensées quand Touko lui sauta dessus. Elle voulait jouée, alors pourquoi pas ? Elle commença à remuer les doigts en l’air et le petit chaton essaya de les attraper. Elle se mit à rire, alors que Touko était tellement concentré. Pendant qu’elle jouait, elle n’avait pas entendu la porte s’ouvrir mais elle avait bien entendu un ventre gargouillé. Se retournant, à moitié en train de faire une crise cardiaque, elle vit Akira et sourit. Ouf, ce n’était que lui. Elle se leva et se dirigea vers lui. Un immense sourire trônait sur son visage et on pouvait avoir l’impression que sa voix chantait.

    « A ce que j’ai entendu, on dirait que tu as faim… Aller viens, je t’emmène au réfectoire. Quels chambres es-tu ? Nous allons posés tes affaires.»


    Elle continua de sourire en attendant sa réponse.



Dernière édition par Fukaï Mizu le Jeu 29 Déc - 21:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'espoir d'une arrivée discrète. [Terminé]   Mar 27 Déc - 15:48

Akira était gêné. Il aurait préféré qu’elle n’entende pas… mais avec le rafut que son ventre faisait, c’était impossible.

« A ce que j’ai entendu, on dirait que tu as faim… Aller viens, je t’emmène au réfectoire. Quels chambres es-tu ? Nous allons posés tes affaires.»

- Chambre 2…
répondit il, avec… Kida Masaomi, Shin komatsu et Miyazaki Amon.

Il prit ses sacs et attendit que la jeune fille lui montre le chemin. Tandis qu’ils déambulaient à travers le campus, ils commencèrent à bavarder, enfin, plus ou moins. Akira se sentait un peu mal à l’aise avec la jeune fille et avait peur de passer pour un timbré. Il se savait un peu en marge mais n’avait aucune envie de se faire ficher « fou de service ». De plus, Fukaï semblait un peu timide ( ce qui n’arrangeait pas vraiment Akira qui était aussi dans ce cas là… quel cercle vicieux.) Akira espéra qu’elle retrouverait la détermination dont elle avait fait preuve quelques minutes auparavant.

- euh… au fait, tu connais ceux qui partagent ma chambre ?


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Fukaï Mizu

avatar

Messages : 136
Date d'inscription : 10/12/2011
Age : 20
Localisation : Quelque part

Feuille de personnage
Emploi: //////////////////////////
Situation personnelle: Pas sûr(e) d'être amoureux(se)
Orientation sexuelle: Hétérosexuelle

MessageSujet: Re: L'espoir d'une arrivée discrète. [Terminé]   Mar 27 Déc - 16:52

    Chambre 2…avec… Kida Masaomi, Shin Komatsu et Miyazaki Amon.

    Ah, elle ne les connaissait pas même si elle en entendait vaguement parler et puis si ca se trouve, elle était déjà passé à côté d’eux et les avait ignoré royalement. Ils avancèrent tous les deux dans les couloirs en discutant et plus ils marchaient, plus Fukaï se sentait gênée et osait moins parler.

    - Euh… au fait, tu connais ceux qui partagent ma chambre ?

    Elle le regarda avec ses grands yeux. Fit comme si elle réfléchissait, bien qu’elle y a déjà réfléchit il y a longtemps, puis hocha négativement la tête. Ils arrivèrent devant la porte en bois avec écrit en gros : Chambre n°2. La demoiselle baissa la tête et rougit. Elle allait l’attendre sagement devant la porte, elle ne voulait pas entrer dans une chambre de mecs.

    « Non, je ne crois pas … Je-Je t’attends dehors si ca ne te fais rien … »

    Elle le regarda entrer et puis alla se poser contre le mur, elle se laissa glisser. De plus en plus fatiguée. Touko sentait que sa maîtresse n’allait pas très bien, elle partit se frotter contre ses bras. Fukaï la prit et la câlina.

    « Chut, chut … Je vais bien, ne t’inquiète pas… »

    Elle se releva en entendant les pas du jeune homme et sourit. La tête lui tournait mais c’état pas grave. Juste un…un…un manque de sommeil ! Enfin, elle essaya de s’en convaincre. Akira était mieux sans tous ses sacs et tout, il n’y avait plus qu’eux quatre. Akira, Mi, Fukaï et Touko. Tout le monde était en cours et ca ne faisait rien à la blondinette vu qu’elle avait une bonne moyenne. Bah quoi ? Fallait bien s’en vanter, non ? Elle commença à avancer vers le réfectoire, passant première. De sa démarche féline, elle passa devant et commença à le questionner, curieuse.

    « Tu as quel âge ? Et tu es en combien ? Moi, je suis en 2° année »

    Elle écouta ses réponses et reprit juste après.

    « C’est quoi tes matières principales ? »


    Elle s’arrêta devant la grande porte de la cafet’ et l’ouvrit doucement. Ils n’étaient pas censés être là… Comme toujours cet endroit faisait s’écarquiller les yeux de la jeune fille. C’était une cantine de luxe, elle le pensait à chaque fois. Elle se rappela ce qu’elle disait avant et continua.

    « Je suis les cours de Science principalement, ainsi que les cours de Dessin. Bon on va chuchoter parce qu’on est pas censé être là… »

    Elle entendit un bruit de pas venant de la porte. En parlant de celle-ci, elle n’était pas refermée comme il faut. Ce qu’elle appréciait dans cette cafet’ de luxe, c’était que l’on pouvait jouer à cache-cache avec les surveillants. La blondinette avait vu l’ombre d’une surveillante et avait poussé Akira vers les grands rideaux de la salle (Cafet’ de mes rêves) et s’était caché derrière avec. Son cœur battait très vite, voir trop vite. C’était pas à cause de sa proximité avec le garçon, c’était juste qu’elle ne voulait pas se faire choper et avoir une heure de colle. Collé contre Akira, elle lui souffla.

    « Tu sais quoi ? On va aller manger ailleurs, je ne veux pas risquer d’avoir une colle… »

    C’était ca d’être une élève modèle, bien qu’elle sautait les cours qu’elle qualifiait d’inutile. Les bruits de pas s‘éloignèrent et Fukaï put reprendre son souffle. Elle passa sur le côté, doucement, et continua.

    « Alors ? »


Dernière édition par Fukaï Mizu le Jeu 29 Déc - 21:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'espoir d'une arrivée discrète. [Terminé]   Mer 28 Déc - 10:18

Ils arrivèrent devant une porte où le numéro 2 était marqué. Akira poussa la porte. Personne. Bien sûr car tout le monde était en cours… D’ailleurs, Fukaï n’était pas censé y aller ? Akira rentra dans la chambre et posa posa son sac sur la chaise la plus proche. Il ouvrit les placard, cherchant un de vide. Après l’avoir trouvé, il fourra son sac dedans et referma la porte. Il rangerait le tout plus tard. Pour l’instant, il avait faim. Il rejoignit Fukaï qui l’attendait sagement dehors. Adossée contre le mur, elle était un peu pâle. Peut-être un manque de sucre ? pensa Akira. Lorsqu’elle le vit, elle se releva rapidement et chancela. Akira s’approcha vivement au cas où elle tomberait mais la jeune fille rétablit son équilibre. Il aurait voulu lui dire quelque chose mais déjà elle s’éloignait.
Tandis qu’ils se dirigeaient vers la cafétéria, elle commença à le harceler de questions.

« Tu as quel âge ? Et tu es en combien ? Moi, je suis en 2° année »

- Euh… j’ai 17 ans et je suis en 2ème année, comme toi.

« C’est quoi tes matières principales ? »

- Alors, j’ai art, dessin et informatique en principaux.

Ils arrivèrent devant une immense porte en verre.

* c’est leur cafèt, ça ?!!*

Fukaï ouvrit doucement la porte et entra. C’était un cafétéria qui ressemblait plus à un restaurant trois étoiles. Akira se demanda quels pouvaient bien être les prix des repas et s’il pourrait se permettre de manger ici souvent.

« Je suis les cours de Science principalement, ainsi que les cours de Dessin. Bon on va chuchoter parce qu’on est pas censé être là… »

Akira fut surpris :

- Ah bon, on n’a pas le droit ? Dans mon ancien lycée, on avait le droit de venir quand on veut pour avoir un encas et…

Akira ne termina pas sa phrase, la jeune fille le poussa dans les rideaux qui bordaient une des fenêtres. Il ouvrit la bouche mais Fukaï la lui couvrit et lui fit signe de se taire. Akira se sentait mal à l’aise. Il n’avait pas l’habitude des contacts physiques et avoir une fille aussi mignonne collée contre lui… Il essaya de se dégager un peu mais il ne fit rien d’autre qu’effleurer les hanches de la jeune fille. Ou peut-être un peu plus bas que les hanches… De toute manière, il pria pour qu’elle n’eut rien sentit. Il ne voulait pas que son geste soit mal interprêté.

« Tu sais quoi ? On va aller manger ailleurs, je ne veux pas risquer d’avoir une colle… »

* Et mais là c’est toi qui me colles…Ah c’est embarrassant…* pensa Akira, de plus en plus mal à l’aise.

Après quelques minutes, elle se glissa sur le côté.

« Alors ? » lui dit elle, le regard interrogateur.

*Je crois qu’on a pas vraiment le choix…*

- euh… oui oui pas de problème, répondit Akira, le cœur battant, mais je ne sais pas trop où… Je ne connais pas encore les environs…

Il regarda la jeune fille. Il semblait qu’elle n’avait rien sentit de son geste déplacé de tout à l’heure et c’était tant mieux. Plongé dans ses pensées, il écouta distraitement la réponse de la jeune fille et se mit à la suivre. Allaient-ils sortir du campus ? Et pour aller où ? Akira se surprenait lui même. Il allait manger quelque part avec une fille inconnue. Il trouva sa situation peu commune et étrange, mais pas tout à fait désagréable. Il espérait qu’ils deviendraient amis. Tandis qu’elle marchait devant, Akira commença à parler à Mi.

- Alors Mi, comment tu la trouves ? lui chuchota-t-il, se doutant de sa réponse.

Mi répondit pas un charmant « Kss kss », signifiant un peu ‘intruse’ et ‘elle n’a pas intérèt à approcher de toi’. Akira pouffa. Mi n’aimait aucune de personne l’entourant même si celle-ci l’avait nourri de croissant, friandise qu’il obtenait rarement. Le jeune homme leva les yeux au ciel et rattrapa Fukaï en courant.
Revenir en haut Aller en bas
Fukaï Mizu

avatar

Messages : 136
Date d'inscription : 10/12/2011
Age : 20
Localisation : Quelque part

Feuille de personnage
Emploi: //////////////////////////
Situation personnelle: Pas sûr(e) d'être amoureux(se)
Orientation sexuelle: Hétérosexuelle

MessageSujet: Re: L'espoir d'une arrivée discrète. [Terminé]   Jeu 29 Déc - 12:23

Suite du Rp
Désolée, j'ai pas trouvée de titre T-T
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'espoir d'une arrivée discrète. [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'espoir d'une arrivée discrète. [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le portail de l'espoir ou l'arrivée à l'établissement glauque ! [Terminé !]
» Une arrivée discrète... Enfin au début [PV Miyu Yamazaki] [terminé]
» Une arrivée discrète ... [PV Miya Pandora][Terminé]
» Selena, solitaire et discrète [Terminée]
» Arrivé du Marquis [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Campus Fukasaku :: Zones RP :: Rps terminés-
Sauter vers: